Retrouvez nous sur Facebook

 

100 BANCS D'ESSAIS

 

ACCESSOIRES

STEIN MUSIC SPEAKER MATCH PLUS

WIREWORLD PLATINIUM ELECTRA POWER

FURUTECH TP80E

ABSOLUE CREATIONS UT-TIM SECTEUR

BASSOCONTINUO ACCORDEON

NITTY GRITTY MINI PRO 2

VIBEX THREE11RH

SUPRA USB 2.0

AKG K551

FOSTEX TH900

SENNHEISER MOMENTUM

SHURE SRH1840

ULTRASONE SIGNATURE PRO

WIREWORLD STRATUS 7

HIFI CABLES IHI & MUSIC TRANS

ABSOLUE CREATIONS TIM REFERENCE

ANALYSIS PLUS SOLO CRYSTAL COPPERXLR & BLACK MESH OVAL 9 HP

ATOHM ZEF MAX

ECLIPSE TD-M1

HIEGEL SUPER

 

ELECTRONIQUE

AUDIA FliGHT FL THREE MK2

ETALON INTEGRAL

AUDIO ANALOGUE FORTISSIMO

BC ACOUSTIQUE EX888

MASTERSOUND PHL5V.2 & 845

NAGRA MELODY

GRYPHON PANDORA

AYON SPIRIT III

AIR TIGHT ATC-3 & ATM-4

TRINNOV AMETHYST

ACCUPHASE E-260

HEGEL H300

ONIX XIA 160E

GATO AUDIO AMP-150

DEVIALET 170

MING-DA MD-212WE

HEGEL H4SE

MASTERSOUND EVOLUTION 845

ADVANCE ACOUSTIC X-PREAMP & X-A160

PIER AUDIO MS-84SE

NAIM SUPERNAIT 2

YAMAHA A-S3000

HEGEL H80

STEIN MUSIC STATELINE AMP 2

PLAYBACK DESIGNS IPS-3

ACCUPHASE E-600

ADVANCE ACOUSTIC X-190

ADVANCE ACOUSTIC X-PREAMP & X-A220

AMI MUSIK DDH-1

AYON POLARIS III & ORTHOS XS

AYRE AX-5

BC ACOUSTIQUE EX-332D

CAYIN M-845 I

DEVIALET SPEAKER ACTIVE MATCHING

 

ENCEINTES

ADVANCE ACOUSTIC KUBIK K11S

ATC SCM 50ASLT

BC ACOUSTIQUE ACT A3.5

BOWERS & WILKINS CM10

DALI EPICON 6

DAVIS ACOUSTIC OLYMPIA 3

DAVIS ACOUSTICS MAYA

ELECTROCOMPANIET THE NORDIC TONE-MODEL 1

FOCAL CHORUS 836 V

FOSTEX GX250MG

KEF X300A

LIVING VOICE IBX-R2

LIVING VOICE IBX-RW

P-E LEON ALYCASTRE

PARADIGM TRIBUTE 30TH ANNIVERSARY

PMC FACT 12

PMC PB1i

TAD CR1

THIEL CS 2.7

THIEL CS1.7

TUNE AUDIO PRIME

WILSON BENESCH SERIE 2 SQUARE 2

ACOUSTIC ENERGY REFERENCE 2

ADVANCE ACOUSTIC K5S

ADVANCE PARIS XL-1000

ALBEDO APTICA

ATC SCM40

AVANTGARDE ZERO 1 PRO

B&W 684 S2

B&W 800D

BMC PURE VOX

DAVIS ACOUSTICS CEZANNE HD

 

SOURCES

ONIX DAC 25A

AYON S-3

EAT FORTE

BMC BDCD1.1 & DAC1PREHR

THORENS TD2035

HEGEL HD25

M2TECH VAUGHAN

ATOLL ST200

ACCUPHASE DP-550

BEL CANTO REF LINK

BRICASTI M1

3D LAB DRIVE

FOSTEX HP-A8

AYON S-5

CHORD QUTE EX

NAGRA HD DAC

ACCUPHASE DP720

ACOUSTIC SOLID WOOD MPX

ADL X1

ADVANCE ACOUSTIC X-UNI

AMI MUSIK DS5

ATOLL SDA200

Bannie_re_provisoire

ENCEINTE

BOWERS & WILKINS CM10

Bowers___wilkins_cm10_html_m38374ed0

Bowers___wilkins_cm10_html_m7a3ffc32

 

La CM10, nouvelle venue dans la gamme de B & W, comble un vide entre la CM9 et la série 800. Elle emprunte des solutions techniques héritées des 800 tout en conservant les prix compétitifs des CM. Portrait d’un best-seller en puissance.

Entre deux séries d’enceintes d’une même marque, proposer un modèle colonne aux alentours de 2 500 euros, telle que la B&W CM9, tout en sachant que l’entrée de la gamme supérieure atteint les 4 500 euros, avec la petite 2 voies B&W 805, pose un problème. Pire, la première colonne de la série 800, la 804, se situe dans les 7 000 euros la paire… Entre les deux colonnes CM9 et 804, rien… Jusqu’au jour où la firme britannique a souhaité combler ce vide, en ajoutant un modèle venant coiffer la série CM, pour un prix à la paire comparable à celui d’une seule 804. Grâce à l’arrivée des CM10, le vide dans la gamme est comblé, tout comme les audiophiles qui voient là une manière de s’équiper d’excellentes enceintes à prix alléchant.

Double héritage

B&W a donc repris le coffret des CM9 en le réaménageant. Ainsi, un boomer supplémentaire prend place sous ceux des CM9, ce qui porte leur nombre à trois. On retrouve, à l’arrière du coffret, l’évent bass-reflex dont le profil évasé évite les turbulences de l’air en mouvement à l’embouchure, ce qui aurait pu être préjudiciable à l’écoute. Le second héritage provient de la série 800, cette fois : un tout nouveau modèle de tweeter prend place au sommet de l’enceinte, débafflé comme sur ses grandes sœurs 800, 802 et consorts, voire les fabuleuses Nautilus.

Double avantage

La CM10, enceinte à trois voies, comprend donc trois boomers, dont la sensibilité globale est supérieure à celle de deux boomers. En conséquence, l’alignement des niveaux du registre grave avec celui du fabuleux médium de 15 cm à suspension fixe FST (Fixed Suspension Transducer) nécessite, pour ce dernier, moins d’atténuation, de même que pour le tweeter. Cette conséquence très positive, digne d’un problème de physique de base, s’inscrit dans la démarche technique de B&W. En effet, le constructeur préfère construire, en amont, les meilleurs haut-parleurs qu’il soit possible de réaliser, afin de simplifier au mieux le filtrage, dans le but de limiter les pertes en ligne. Ainsi, l’on est en droit d’attendre des CM10 une définition supérieure à celle des CM9, puisque l’alignement, en niveau, du médium-aigu avec le grave nécessite moins d’atténuation. À ce premier avantage vient s’ajouter le second : le gain de 1 dB de la sensibilité des CM10, passant à 90 dB pour un watt à un mètre, contre 89 dB pour la CM9.

Transducteurs d’exception

Les membranes des boomers sont réalisées en papier et kevlar, afin de concilier légèreté et rigidité. Leur suspension en demi-rouleau positif leur assure une bonne excursion qui apparaît comme étant moyenne, compte tenu de leur diamètre de 165 mm : B&W a trouvé le bon compromis pour obtenir des basses profondes sans distorsion gênante, ce défaut intervenant souvent lorsque l’excursion des membranes présente une trop grande amplitude. Le transducteur de médium possède une membrane en kevlar tressé de 15 cm de diamètre. Il équipe de très nombreux modèles de la marque, en moyenne et haut de gamme. Ce médium « FST » présente d’excellentes caractéristiques en termes de définition et de distorsion, des performances dues en bonne partie à l’emploi d’aimants au néodyme. Sa suspension dite fixe lui assure d’excellentes performances. Son saladier repose sur le baffle, avec insertion d’un gel entre les surfaces de contact, afin de découpler le haut-parleur de la paroi de l’enceinte et ainsi éliminer les vibrations parasites. On ne distingue aucune vis de fixation, puisque ce haut-parleur est maintenu au moyen d’une barre de tension s’appuyant sur la paroi arrière de la CM10, ce qui procure au médium FST un excellent maintient. Enfin, le tweeter, monté au sommet du coffret, possède une membrane en aluminium à double paroi, l’une présentant une ouverture en son centre, contrairement à l’autre qui, en outre, présente une très fine épaisseur : la légèreté de l’équipage mobile permet à ce tweeter d’atteindre les 38 kHz. Il dispose d’un double aimant et d’une charge infinie inspirée des enceintes Nautilus, un procédé contribuant à réduire la distorsion Le carter de protection en forme d’ogive bénéficie, lui aussi, d’un découplage sous forme de gel.

Fabrication et écoute

Construction : Les standards de fabrication de B&W sont très élevés, tant pour la finition exemplaire que pour l’agencement interne des enceintes. Les différents éléments ont tous été étudiés pour en tirer le meilleur parti. L’installation prend du temps, car il faut déverrouiller le médium, entre autres, et installer (ou pas), le large socle fourni, à l’esthétique discutable… Mais on peut se contenter de visser les pieds à pointes ou à supports hémisphériques, car malgré leur hauteur, les CM10 restent stables.

Composants : Ce modèle le plus élaboré de la série CM est le seul à posséder un tweeter externe, prenant place sur le dessus du coffret. La technologie des transducteurs s’inspire largement de la série 800, comme l’adaptation de charge arrière infinie du tweeter, la membrane en kevlar répondant au procédé FST et la conception très aboutie des boomers chargés par un évent bass-reflex à faible turbulence. Le filtrage ne comporte que peu de composants, en raison de performances des haut-parleurs qui nécessitent moins de correction que d’ordinaire.

Grave : Le grave descend très bas, avec une consistance hors du commun. On pouvait redouter une sorte de traînage, en raison du nombre des boomers, mais il n’en est rien. Le kick de batterie (le marteau, actionné au pied, de la grosse caisse) fait preuve d’un réalisme saisissant. Les basses tonnent (sans jeu de mots) sur les rythmiques au stick Chapman de Pascal Gutman, avec ce son profond et claquant si singulier. La cinématique des membranes, parfaitement maîtrisée, ne génère que peu de distorsion sur le papier, inaudible à l’écoute. L’extrême grave prolonge avec naturel la réponse des boomers.

Médium : La technologie FST du médium, héritée de la série 800, donne toute sa mesure ici, sur un modèle au prix nettement plus abordable. On s’étonne du peu d’excursion de la large membrane en kevlar, et pourtant ce transducteur présente des qualités de retranscription exceptionnelles, toutes en nuances et en réalisme. Superbe sur les voix, tant masculines que féminines, il ne se laisse pas dominer par la complexité de certains passages musicaux, tout en présentant un grand pouvoir analytique, notamment dans la focalisation des différentes sources dans un environnement en trois dimensions.

Aigu : Le registre aigu s’appuie sur des solutions techniques mises au point sur la prestigieuse B&W Nautilus. La déclinaison du principe de charge infinie apporte un registre aigu dynamique, grâce à l’amortissement de l’onde arrière de la membrane. Bien que métallique, elle délivre un aigu fin et ciselé, très rapide sans être agressif, et surtout dénué de toute coloration.

Dynamique : La sensibilité des CM10 se tient dans la bonne moyenne, avec ses 90 dB de pression acoustique à un mètre pour un watt, ce qui constitue déjà un atout allant dans le sens d’une restitution de la dynamique à l’image de celle des plages musicales. De plus, la construction des haut-parleurs les rend très réactifs, notamment sur les sons transitoires. Ainsi, la dynamique de ces nouvelles B&W passe brillamment les tests des deux premières plages de l’œuvre d’Alfred Schnittke diffusant les passages de faible amplitude de manière parfaitement intelligible, sans simplification du contenu harmonique, et les fortissimi sans distorsion audible.

Attaque de note : La rapidité des transducteurs, déjà remarquée et appréciée sur le test de dynamique, procure d’excellentes attaques de notes. Les percussions, très demandeuses en énergie, sont restituées avec réalisme, en phase avec les corrections que les ingénieurs du son y ont apportées. Les B&W s’attachent à reproduire, dans toutes ses dimensions, le message musical aussi fidèlement que possible et le résultat est plus que probant.

Scène sonore : Les haut-parleurs de la CM10 présentent des caractéristiques optimales pour le respect scrupuleux de toute scène sonore. En effet, à leur sensibilité, leur rapidité et leur très faible taux de distorsion vient s’ajouter une dispersion horizontale de 60° et 10° en vertical, le tout tenant dans une fourchette de 2 dB de variation par rapport à la courbe de réponse mesurée dans l’axe. Les sources musicales bénéficient d’une excellente focalisation, dans un espace sonore tridimensionnel de toute beauté.

Transparence : Ces CM10 lèvent un voile sur la musique qu’elles diffusent, en la rendant plus proche de la réalité, sans jamais se départir de leur grande précision. L’écoute s’avère très agréable, car dénuée de toute dureté, d’autant que les taux de distorsion atteignent des valeurs très basses pour des enceintes acoustiques. Chaque timbre y gagne en authenticité. Le savoir-faire de B&W n’est plus à démontrer !

Qualité/prix : Autant de performances sortant des sentiers battus et rebattus, proposées à un prix si compétitif force l’admiration. On ne s’attend pas, en effet, à une telle pureté et une telle richesse des timbres à ce niveau de prix ! Dès les premières secondes d’écoute, on se rend compte du potentiel de musicalité des CM10 auxquelles un avenir florissant est promis, à n’en pas douter !

Verdict

Ces enceintes, issues de la pertinente symbiose de plusieurs technologies développées par B&W, ne sauraient laisser quiconque indifférent, en raison de leur sonorité riche, vivante et définie qui fusionne, en un habile équilibre, la précision et la musicalité. Déjà, l’association du médium MST et du tweeter à charge infinie installe une nouvelle référence. Les trois boomers assurent une assise remarquable dans le grave, avec fermeté, dynamique et précision. L’investissement à prévoir pour l’acquisition d’une telle paire d’enceintes colonnes ne semble pas en corrélation avec l’offre, en raison de la haute musicalité des CM10 qui s’apparenterait plus à une gamme de prix supérieure.

Fiche technique

Origine : Royaume-Uni
Prix : 3 600 euros la paire
(finitions merisier rouge,
wengé, noir brillant
ou blanc satiné)
Dimensions :
108,7 (tweeter inclus) x 20 x 33,7 cm
Poids : 33,5 kg
Réponse en fréquence :
28 Hz à 50 kHz à -6 dB
(45 Hz à 28 kHz ±3 dB)
Puissance admissible :
de 30 à 300 W sous 8 ohms
Impédance nominale :
8 ohms (minimale : 3,1 ohms)
Sensibilité : 90 dB pour 1 W à 1 m
Fréquences de transition du filtre
3 voies : 350 Hz et 4 kHz