Retrouvez nous sur Facebook

 

100 BANCS D'ESSAIS

 

ACCESSOIRES

STEIN MUSIC SPEAKER MATCH PLUS

WIREWORLD PLATINIUM ELECTRA POWER

FURUTECH TP80E

ABSOLUE CREATIONS UT-TIM SECTEUR

BASSOCONTINUO ACCORDEON

NITTY GRITTY MINI PRO 2

VIBEX THREE11RH

SUPRA USB 2.0

AKG K551

FOSTEX TH900

SENNHEISER MOMENTUM

SHURE SRH1840

ULTRASONE SIGNATURE PRO

WIREWORLD STRATUS 7

HIFI CABLES IHI & MUSIC TRANS

ABSOLUE CREATIONS TIM REFERENCE

ANALYSIS PLUS SOLO CRYSTAL COPPERXLR & BLACK MESH OVAL 9 HP

ATOHM ZEF MAX

ECLIPSE TD-M1

HIEGEL SUPER

 

ELECTRONIQUE

AUDIA FliGHT FL THREE MK2

ETALON INTEGRAL

AUDIO ANALOGUE FORTISSIMO

BC ACOUSTIQUE EX888

MASTERSOUND PHL5V.2 & 845

NAGRA MELODY

GRYPHON PANDORA

AYON SPIRIT III

AIR TIGHT ATC-3 & ATM-4

TRINNOV AMETHYST

ACCUPHASE E-260

HEGEL H300

ONIX XIA 160E

GATO AUDIO AMP-150

DEVIALET 170

MING-DA MD-212WE

HEGEL H4SE

MASTERSOUND EVOLUTION 845

ADVANCE ACOUSTIC X-PREAMP & X-A160

PIER AUDIO MS-84SE

NAIM SUPERNAIT 2

YAMAHA A-S3000

HEGEL H80

STEIN MUSIC STATELINE AMP 2

PLAYBACK DESIGNS IPS-3

ACCUPHASE E-600

ADVANCE ACOUSTIC X-190

ADVANCE ACOUSTIC X-PREAMP & X-A220

AMI MUSIK DDH-1

AYON POLARIS III & ORTHOS XS

AYRE AX-5

BC ACOUSTIQUE EX-332D

CAYIN M-845 I

DEVIALET SPEAKER ACTIVE MATCHING

 

ENCEINTES

ADVANCE ACOUSTIC KUBIK K11S

ATC SCM 50ASLT

BC ACOUSTIQUE ACT A3.5

BOWERS & WILKINS CM10

DALI EPICON 6

DAVIS ACOUSTIC OLYMPIA 3

DAVIS ACOUSTICS MAYA

ELECTROCOMPANIET THE NORDIC TONE-MODEL 1

FOCAL CHORUS 836 V

FOSTEX GX250MG

KEF X300A

LIVING VOICE IBX-R2

LIVING VOICE IBX-RW

P-E LEON ALYCASTRE

PARADIGM TRIBUTE 30TH ANNIVERSARY

PMC FACT 12

PMC PB1i

TAD CR1

THIEL CS 2.7

THIEL CS1.7

TUNE AUDIO PRIME

WILSON BENESCH SERIE 2 SQUARE 2

ACOUSTIC ENERGY REFERENCE 2

ADVANCE ACOUSTIC K5S

ADVANCE PARIS XL-1000

ALBEDO APTICA

ATC SCM40

AVANTGARDE ZERO 1 PRO

B&W 684 S2

B&W 800D

BMC PURE VOX

DAVIS ACOUSTICS CEZANNE HD

 

SOURCES

ONIX DAC 25A

AYON S-3

EAT FORTE

BMC BDCD1.1 & DAC1PREHR

THORENS TD2035

HEGEL HD25

M2TECH VAUGHAN

ATOLL ST200

ACCUPHASE DP-550

BEL CANTO REF LINK

BRICASTI M1

3D LAB DRIVE

FOSTEX HP-A8

AYON S-5

CHORD QUTE EX

NAGRA HD DAC

ACCUPHASE DP720

ACOUSTIC SOLID WOOD MPX

ADL X1

ADVANCE ACOUSTIC X-UNI

AMI MUSIK DS5

ATOLL SDA200

Bannie_re_provisoire

PREAMPLI/DAC

M2TECH VAUGHAN

M2tech_vaughan_html_77a5bf96

M2Tech est une société italienne qui a défrayé la chronique audiophile avec ses interfaces USB désormais très répandues et ses DACs de coût raisonnable et de performances élevées. Nous avions testé à sa sortie le modèle Young et avions pu apprécier ses qualités. Le Vaughan se situe à un niveau clairement supérieur à la fois en prix et en performance.

L’examen extérieur du Vaughan nous donne une première idée de ses possibilités puisqu’en façade nous disposons d’une prise casque au format jack 6,35 mm, d’un bouton rotatif utilisé pour le réglage de volume et pour la navigation parmi les menus. Reprenant le système désormais classique chez M2Tech, l’afficheur rouge au centre de la façade est situé derrière une grille perforée incurvée. Cet affichage est remarquablement lisible depuis la zone d’écoute, ce qui est très agréable car la télécommande en aluminium permet d’effectuer à distance tous les réglages et choix nécessaires. Sur le côté gauche de la façade se trouvent deux boutons poussoirs : celui du haut permet d’accéder aux menus et de les sélectionner, celui du dessous permet de sortir des menus, de passer en mode stand-by et d’éteindre l’appareil. Ainsi doté de sa sélection de source et de son contrôle de volume, ce DAC se comporte donc aussi comme un préamplificateur ; en effet, son sélecteur de source permet de choisir parmi les nombreuses entrées numériques disponibles. Le Vaughan ne propose pas moins de 12 entrées numériques, vous avez bien lu : 12 ! Sont disponibles les entrées symétriques AES/EBU sur XLR, asymétriques S/PDIF sur RCA, asymétriques S/PDIF sur BNC, optiques Toslink, optiques ST, et enfin I2S et USB. Mais cela fait 7 entrées et pas 12 ?!! Eh non, les 5 premières sont doublées de telle façon que vous pouvez avoir, par exemple, deux entrées stéréo AES/EBU sélectionnables par menu ou même, si vous le souhaitez, une entrée double mono AES/EBU – et il en va de même pour les entrées S/PDIF et les entrées optiques : ce qui donne bien au total 12 entrées numériques. Parmi ces entrées, l’une d’entre elles a retenu particulièrement notre attention : l’entrée USB asynchrone. Celle-ci a la particularité d’accepter les signaux jusqu’à 32 bits et 384 kHz. L’entrée I2S sur connecteur RJ45 affiche les mêmes possibilités. Du fait de cette capacité à convertir les données numériques issues des fichiers en très haute résolution, pour une fois Mac et PC sont à égalité, tous deux doivent faire appel à l’installation d’un driver pour atteindre la très haute résolution au-delà de 192 kHz ; ensuite, l’usage au quotidien est transparent. Notons que les entrées AES/EBU, S/PDIF peuvent aussi supporter le 384 kHz en 24 bits cette fois et en mode double mono. Le signal d’entrée est envoyé à une unité qui traite le volume et le suréchantillonnage sans perte de résolution. Le Vaughan augmente la fréquence d’échantillonnage du signal d’entrée à la valeur à laquelle les modulateurs de sortie vont fonctionner. Cette valeur très élevée peut être 705,6 kHz ou 768 kHz en fonction de la fréquence d’échantillonnage d’entrée (valeurs entières ou décimales). Il est connu que l’utilisation de deux ou plusieurs convertisseurs en parallèle augmente le rapport signal sur bruit. La règle générale est que chaque doublement de convertisseurs augmente le rapport signal sur bruit de 3 dB. L’utilisation de plus d’un convertisseur donne également au concepteur plus d’options pour intervenir sur le signal sans le dénaturer. Le Vaughan utilise quatre convertisseurs en mode mono par canal, soit huit au total. Le tour du propriétaire se poursuit cette fois dans les entrailles du M2Tech qui exhibe une alimentation confiée à une batterie lithium polymère, laquelle batterie est elle-même chargée via une alimentation à découpage. Le choix de l’alimentation par batterie n’est pas neutre puisqu’il garantit une alimentation parfaitement continue et indépendante du secteur. Un système mature de gestion de la charge et de la décharge garantit la meilleure durée de vie à la batterie. Ce type d’alimentation constitue une voie radicale : il est toujours surprenant de débrancher un appareil audio et de le voir continuer à fonctionner de longues heures sans sourciller.

M2tech_vaughan_html_m134da9c0

Fabrication et écoute

Construction : Le boîtier du M2Tech fait largement appel à l’aluminium pour son habillage extérieur. Sa structure interne est en tôle pliée et le câblage interne, limité au minimum, est parfaitement agencé. Les assemblages sont bien ajustés ; en résumé, la construction de ce DAC préamplificateur est saine et bien pensée. Si nous osions une petite remarque, elle concernerait le parti pris de la tôle perforée devant l’afficheur qui, bien que très lisible de loin, gêne la lecture de celui-ci de près.

Composants : Les cartes électroniques M2Tech ont toutes un petit air de famille, les composants y sont alignés comme à la parade, comme par exemple les capacités polypropylène d’origine Wima, rien ne dépasse, tout est sérieux et très abouti. Chaque élément est de qualité, comme en atteste le souci apporté à la lutte contre la gigue (jitter). Le Vaughan utilise deux TCXO (oscillateurs à quartz compensés en température) de haute qualité et de très haute précision. Pour exploiter pleinement leur potentiel, ils sont alimentés par un régulateur ultra-faible bruit dédié afin d’éviter l’injection de gigue par le bruit d’alimentation.

Grave : L’album Dadawa offre des basses fréquences très énergiques issues de la frappe des grands tambours comme sur la piste « Sister Drum ». Le M2Tech restitue les impacts instantanément et sans retenue. Il assume avec conviction et définition les nappes ultra-graves très profondes présentes tout au long du morceau. L’alimentation sur batterie n’est pas prise en défaut et l’énergie délivrée par le Vaughan dans le grave semble illimitée.

Médium : Sur l’album précédent, Dadawa, la voix de la chanteuse chinoise était très charnelle, celle de Diana Baroni dans « Tonada el Diamante » de l’album Sapukai donne une idée assez juste des qualités des timbres produits par le M2Tech. Nous avons là une écoute très très haut de gamme, sur la même piste, lorsque Rafael Guel souffle dans sa flûte polycalames zampoña, l’on entend parfaitement l’air passer dans les tuyaux alors que la musique issue de sa flûte de Pan nous envahit.

Aigu : Nous ne saurons dire si cela vient de la propreté de l’alimentation sur batterie ou si c’est le suréchantillonnage à très haute fréquence qui en est la cause, mais les aigus restitués par le Vaughan sont fantastiques. Ils sont fantastiques de naturel et de plénitude. Le violon de Fabio Blondi dans la Cantate italienne et sonate de Vivaldi monte en fréquence avec naturel et beauté. Encore plus haut, le clavecin joue sans aucun stress, sans aucune sensation numérique. Aucune fatigue auditive ne vient ternir notre plaisir et nous prolongeons nos écoutes en passant de la lecture de CD basse résolution via l’entrée AES.EBU aux fichiers haute résolution lus sur notre ordinateur portable jusqu’à 384 kHz avec le même bonheur.

Image et scène sonore : La télécommande du Vaughan comporte un bouton phase qui permet d’inverser celle-ci afin de pouvoir retrouver la phase d’origine avec certains enregistrements heureusement rares qui ont été réalisés en phase inversée. Si, par mégarde, la phase est inversée alors qu’elle ne devrait pas l’être, le résultat d’écoute s’en trouve sensiblement dégradé. La scène sonore, dans ce cas, perd ses superbes qualités et il faudra être attentif sur ce point. En utilisation normale, la scène sonore est précise, selon les prises de son, le plus souvent les enceintes s’effacent et les interprètes sont simplement en situation devant nous, parfaitement à leur place. La spatialisation issue de l’enregistrement varie selon la position et le nombre de micros et l’on perçoit très bien l’acoustique des lieux chaque fois que l’enregistrement est à la hauteur. L’image proposée par le Vaughan n’est pas stéréotypée, elle est précise et pour tout dire nous semble juste.

Dynamique : Un des gros plus de ce DAC, comparativement à d’autres, réside dans sa fonction préamplificateur ; à ce titre, nous avons procédé à toutes nos écoutes en utilisant le réglage de volume intégré. Comme nous l’avons évoqué au sujet des basses fréquences, jamais le M2Tech n’a manqué de dynamique. Il est équilibré et ne tombe pas dans la caricature, il nous a laissé à entendre de la musique avec toutes ses plus subtiles inflexions comme ses plus impressionnants déferlements. L’excellent rapport signal sur bruit est sans doute partie prenante dans ce résultat enviable.

Attaque de note : Nous craignions que l’étage contrôle de volume puisse réduire le mordant de l’écoute et aboutir à une sorte de lissage, en particulier sur les attaques de notes. Il n’en est rien, les guitares acoustiques de Paco de Lucia, John McLaughlin et Al di Meola du célèbre guitare trio ont mis en évidence les qualités de réponse transitoires du Vaughan. Ici, le DAC Italien nous gratifie de guitares vivantes, de tonalités riches, l’attaque des notes au pincement de la corde comme leur extinction sont libres d’entraves et donnent le sentiment du live.

Transparence : Avec ce qui précède, il aurait été surprenant que la transparence soit en retrait : elle ne l’est pas. Le Vaughan délivre une écoute à caractère analogique et aucun flou, aucun voile ne s’interposent entre la musique et l’auditeur. Sur « Una furtiva lagrima », la voix de la chanteuse Izzy est très nuancée, posée, l’écoute est claire et vraiment équilibrée. Le grain de la voix est très plaisant et fluide sans jamais devenir agressif. L’on entend tout sans effet de loupe, plus nous écoutons plus nous avons envie d’écouter.

Rapport qualité/prix : Riche de ses entrées nombreuses et de son contrôle de volume, ce M2Tech Vaughan est très bien placé. Très performant pour son prix en tant que DAC seul, le Vaughan est une aubaine pour tous ceux qui n’ont pas déjà investi dans un préamplificateur de haute volée. Au plus haut niveau, il ouvre en grand les voies de la musique dématérialisée en très haute résolution. Comme chaque détail compte, M2Tech n’a pas oublié de le doter d’une excellente prise casque pour les solitaires nocturnes.

M2tech_vaughan_html_27d44195

Verdict

Innovant avec son alimentation sur batterie, très abouti techniquement, doublé d’un préamplificateur du même acabit que les étages DAC, le M2Tech Vaughan est sans conteste un excellent appareil destiné à devenir le cœur d’une installation de très haut niveau. Bien que l’entrée USB en haute résolution soit sans doute son argument le plus décisif, ce Vaughan nous a avant tout séduits par sa musicalité et par le plaisir d’écoute qu’il a su nous apporter. Son prix est parfaitement compétitif et il pourrait bien aller chasser sur les terres d’appareils coûtant deux fois son prix.
A écouter impérativement !

Fiche technique

Origine : Italie
Prix : 6 000 euros
Dimensions : 45 x 10 x 46,5 cm
Poids : 9 kg
Entrées numériques :
une entrée I2S 32 bits 384 kHz,
une entrée USB 32 bits 384 kHz,
deux entrées symétriques
AES/EBU 24 bits 192 kHz,
deux entrées S/PDIF
sur RCA 24 bits 192 kHz,
deux entrées coaxiales S/PDIF
sur BNC 24 bits 192 kHz,
deux entrées optiques Toslink
24 bits 192 kHz,
deux entrées optiques ST
24 bits 192 kHz
Sorties analogiques :
une sortie symétrique XLR,
une sortie asymétrique RCA
Réglage de niveau : oui
Rapport signal/bruit : 128 dB