Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

PMC FACT 8

Dernière née de la série Fact (ce nom faisant, dans ce domaine, référence au réalisme), cette colonne deux voies à trois haut-parleurs propose un habile compromis entre musicalité et compacité.

Cette enceinte de la série Fact se positionne sous la Fact 12, mais au-dessus de la Fact 3, dont elle reprend les transducteurs : deux boomers médiums Fact de 14 cm de diamètre et un tweeter à dôme en Sonomex de 19 mm de diamètre, refroidi et linéarisé par du ferrofluide. Sa membrane, visible au travers d’une fine grille de protection, prend place dans un profilé de 34 mm faisant office de petit pavillon, afin d’assurer une meilleure diffusion des aigus. Les boomers, possédant des membranes légères et rigides, sont chargés, à l’arrière, par une ligne acoustique que la marque nomme « Advanced Transmission Line », ou ATL.

Ce conduit replié à l’intérieur de l’enceinte ferait 3 m s’il était déployé. Ce procédé étend le grave sans lui faire perdre sa dynamique et sa définition. La Fact 3, plus petite que la Fact 8, présente une ATL de 1,70 m, ce qui explique sa réponse moins profonde dans le bas du spectre (35 Hz, contre 28 Hz pour la Fact 8). Le filtrage possède une pente de 24 dB par octave, dont la fréquence de transition entre boomers et tweeters a été fixée à 1 700 Hz. Deux commutateurs à trois positions adaptent, le cas échéant, la réponse des Fact 8 dans le registre aigu sur ± 2 dB, tandis qu’il est possible d’atténuer le grave de 1 ou 2 dB… Nous n’avons pas eu la nécessité d’activer des réglages et avons laissé les PMC en linéaire.

Les plus de PMC

Un double bornier universel argenté accepte le mono-câblage, le bi-câblage et aussi la bi-amplification, en attaquant directement et surtout indépendamment les portions de filtres passe-bas et passe-haut. Les Fact 8 donnent déjà le meilleur d’elles-mêmes en mono-câblage. Ces colonnes présentent, outre leur hauteur dépassant légèrement le mètre, une étroitesse étonnante.

Si cette géométrie affranchit les écoutes des perturbations liées aux effets de bords, lorsque le son se réfléchit sur les murs pour revenir sur les baffles (la façade des enceintes), elle fait preuve de discrétion : les PMC Fact 8 conviendront à de nombreux audiophiles, y compris ceux qui ne possèdent pas une grande pièce d’écoute.

Les supports horizontaux, munis de petites pointes, tout aussi discrètes que les colonnes, garantissent leur stabilité et un découplage optimal du sol. Comme d’ordinaire, PMC gratifie ses clients de quatre finitions remarquables, dont la plus belle est celle que nous avons choisie. Les photos parlent d’elles-mêmes !

Fabrication et écoute

Construction : Conformément à la tradition de la marque britannique, la finition est irréprochable. Cette petite colonne est disponible en quatre essences de bois différentes. On se demande pourquoi le constructeur fait état de « Tiger Ebony » qui n’est autre que de l’ébène macassar aux superbes veinures. Voir les photos de cet article.

Composants : Cette colonne à deux voies possède trois transducteurs, deux boomers de 14 cm de diamètre et un tweeter dont le dôme de 19 mm est réalisé en Sonomex. Quatre borniers universels, au dos de l’enceinte, autorisent le bi-câblage.

Grave : Le bas du spectre bénéficie d’une excellente définition générale, grâce à cette paire de boomers/médiums de 14 cm de diamètre, chargés par une ligne acoustique afin de prolonger la réponse dans les premières octaves. Ce procédé marque son efficacité, dans le sens où le registre grave, très vivant, descend très bas, sans traînage et sans lourdeur. La différenciation des différents événements sonores dans cette partie du spectre étonne par sa musicalité. Les timbres se superposent sans jamais générer de confusion à l’écoute.

Médium : Le médium bénéficie également de ce caractère vivant et détaillé. Il ne manque ni d’ouverture ni d’authenticité. Ce registre donne dans la nuance et la différenciation. Il s’avère impérial sur les voix. Celle de Patricia Barber, par exemple, donne ici toute la mesure de sa richesse de timbre, bien ancrée dans le bas médium, les harmoniques montant très haut. Nous avons écouté quelques dizaines d’autres plages musicales et avons été impressionnés par la voix de Ted Hawkins sur son fameux album de blues The Next Hundred Years.

Aigu : Ce registre monte très haut. Il se montre aussi détaillé que les deux autres portions du spectre. Le tweeter accomplit un énorme travail de restitution dès 1,7 kHz, partageant le médium avec les deux transducteurs de 14 cm. Le message sonore monte très haut dans l’aigu, avec une grande finesse et sans coloration venant affecter la pureté des timbres.

Dynamique : Ces Fact 8 font preuve de réalisme lorsqu’elles font de leur mieux pour restituer la dynamique. Les fortissimo s’expriment sans distorsion audible, tandis que les pianissimo bénéficient d’une définition satisfaisante, sans perdre l’essentiel du message musical et les petits détails (sons de faible amplitude) qui les accompagnent. On ne constate aucune simplification qui se traduirait, à l’écoute, par un affaiblissement rapide des réverbérations. Le suivi dynamique est à la hauteur des espérances pour ces colonnes de sensibilité moyenne.

Attaque de note : Les transducteurs sont particulièrement réactifs et reproduisent les attaques des notes avec une grande vivacité. On retrouve ici les impressions remarquées lors des tests de dynamique : pas de simplification du message musical et une aptitude à recréer la vitesse des attaques de notes de guitares, tant acoustiques qu’électriques, pourvues d’un riche contenu harmonique. Les percussions marquent également une bonne authenticité en dosant la densité et la promptitude des sons percussifs.

Scène sonore : On ne peut qu’apprécier le relief de la scène sonore, mis en valeur sur les plages mettant en scène (c’est bien le cas de le dire) un orchestre symphonique. Les Fact 8 laissent s’exprimer l’étagement des plans, dans un relief laissant deviner un espace stable en trois dimensions. A fortiori, les plages musicales à l’environnement sonore recréé se montrent d’une grande précision, sans risque de trahir les intentions des artistes.

Transparence : Comme indiqué dans le paragraphe traitant de la dynamique, les Fact 8 respectent le contenu musical, qui ne pâtit pas d’un affaiblissement accéléré des notes et des ambiances sur les passages de faible amplitude. On ressent les acoustiques de salles, sans simplification. De plus, on ne ressent aucun défaut qui aurait pu affecter l’équilibre tonal général. Cela vaut autant pour les trois transducteurs que pour la ligne ATL, qui prolonge la réponse dans le grave, mais sans traînage, dans un réalisme saisissant.

Qualité/prix : Ces élégantes colonnes se dotent d’un équipement fort bien réalisé, mettant en œuvre des haut-parleurs fabriqués par la marque, un filtrage efficace à deux voies, une ligne acoustique prolongeant la réponse dans le registre grave et une finition de haute volée disponible en quatre essences de placage, au choix… Les Fact 8 présentent un prix relativement élevé, mais on se consolera en constatant, à l’évidence, que la qualité est à ce prix…

Verdict

Ces colonnes présentent de grandes qualités, tant pour leur réalisme tonal que pour leur dynamique satisfaisante et leur remarquable assise dans le registre grave, grâce à la ligne ATL. Réalisées avec grand soin, mêlant adroitement classe et discrétion, en raison, notamment, de l’étroitesse des ébénisteries, les Fact 8 sauront se fondre dans le décor, sans consentir de compromis à la musicalité, optimale et étonnante, une constante chez PMC.

Fiche technique

Origine : Royaume-Uni
Prix : 8 690 euros la paire
Finitions : noyer, graphite, blanc satiné, ébène macassar
Dimensions : 1 030 (hauteur, + 25 mm avec les pointes) x 155 (largeur + 80 mm avec piétement) x 380 mm (profondeur)
Poids unitaire : 20 kg
Réponse en fréquence : 28 Hz à 30 kHz
Longueur développée de la ligne acoustique ATL : 3 m
Sensibilité : 89 dB/1 W/1 m
Fréquences de transition et pente des filtres : 1,7 kHz
Impédance nominale : 8 ohms
Puissance admissible : de 30 à 200 W