Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

NAGRA CLASSIC INT

Après le Classic Amp, amplificateur de puissance, voici le Classic Int, un intégré conçu par Audio Technology Switzerland, la division haute-fidélité du constructeur suisse Nagra.

Il manquait à la gamme Classic un amplificateur intégré. Ce Classic Int permet la connexion de cinq sources différentes, réparties en quatre asymétriques sur RCA et une entrée symétrique sur XLR. Cet amplificateur intégré fonctionne en analogique : il ne comporte donc aucun élément de conversion d’un signal numérique. Le convertisseur audionumérique Classic DAC est son compagnon idéal…

Filiation directe

Le Classic Int descend en droite ligne du Classic Amp. L’intégré n’est pas une version simplifiée de ce dernier, mais, en quelque sorte, augmentée. En effet, dans le même coffret au contenu assez dense, ATS a réussi à ajouter les circuits audio du préamplificateur, sa logique de commande très ergonomique, et la connectique associée. La façade se dote de toutes les commandes nécessaires à l’exploitation de la commande de la section du préamplificateur, par rapport à l’amplificateur de puissance.

Les commandes

 

Un potentiomètre de volume motorisé ALPS, choisi pour ses performances et sa fiabilité, s’ajuste depuis la façade, via le bouton dans le plus pur style Nagra, ou via la télécommande fournie. Ce potentiomètre possède deux cages complètement séparées (une pour chaque canal), contenant des pistes au rapport signal sur bruit impressionnant.

Le moteur d’entraînement est blindé par du mu-métal. L’ajustement de la balance ne joue que sur une plage de ± 3 dB : le Classic Int emploie un système de commutation de résistances de haute qualité par relais, au pas de 0,5 dB, piloté par l’encodeur logique de la face avant, appelé « Controller ». Cette plage de 6 dB, en valeur absolue, est suffisante, car lorsqu’on choisit un tel appareil, on se doit de faire un effort pour disposer les enceintes d’une manière équilibrée dans la pièce d’écoute. Le contrôleur possède plusieurs fonctions, comme la sélection des sources, accessible en tournant le bouton et en validant le choix en pressant cette commande, interactive grâce à un large afficheur multilingue bien lisible.

Le constructeur offre à l’utilisateur le loisir de renommer les entrées en les personnalisant, un agrément supplémentaire rendant cet intégré particulièrement convivial. Un commutateur en façade permet de monter le gain de 12 dB. On peut aussi modifier la sensibilité des entrées XLR, soit « Normal » (2 V), soit « Pro » (10 V). Les entrées Cinch acceptent des signaux jusqu’à 2 V, à l’exception de la première, commutable de « Normal », (2 V) à « High » (3 V). On peut allumer automatiquement d’autres appareils via une entrée et une sortie filaire de trigger. La domotique, c’est pratique !

Examen interne

Nous retrouvons l’alimentation hybride constituée d’un transformateur torique de 400 VA et de 300 000 µF de découplage principal (condensateurs Kemet), avec, en aval des secondaires structurés en double-mono, des alimentations à découpage très silencieuses et délivrant beaucoup de courant, à l’instar du Classic Amp.

La carte du préamplificateur, directement montée contre la face arrière, dispose de nombreuses régulations locales très silencieuses à très fort pouvoir de réjection, suivant une structure spécifique à ATS. De plus, la firme a fait appel à des amplificateurs opérationnels à très haute vitesse pour les étages audio de cette section, si rapides que les petites contre-réactions locales n’ont aucune influence néfaste sur la musicalité.

On retrouve, sur chaque canal de sortie, un double push-pull de transistors Mos-Fet. Contrairement au Classic Amp, il n’est pas question, ici, de ponter les deux canaux : le Classic Int délivre jusqu’à 100 W par canal, travaillant en classe A sur les premiers watts et en classe AB au-delà. La connectique de puissance offre le choix entre des prises banane 4 mm et des borniers vissants Cardas.

Fabrication et écoute

Construction :Le Classic Int reprend exactement le même encombrement que le Classic Amp. On retrouve le superbe coffret réalisé en aluminium de qualité aviation, et son usinage parfait. L’électronique interne est montée la tête en bas, à l’instar du Classic Amp. La haute densité de l’électronique dans la contrainte d’encombrement que Nagra s’est imposée a nécessité l’ajout d’un large ventilateur de 14 cm de diamètre et qui ne se déclenche qu’au-dessus d’une température fixée en usine. Les larges pales profilées tournent lentement, en silence. À l’instar du Classic Amp, l’intégré peut reposer sur un double plateau HD VFS optionnel afin d’obtenir un découplage optimal.

Composants :ATS choisit soigneusement les composants électroniques en fonction de leurs performances. Lorsque ce constructeur ne trouve pas sur le marché des éléments correspondant à ses exigences de qualité, soit il les réalise en interne, soit il les fait fabriquer sur cahier des charges par un prestataire extérieur, cette alternative permettant de s’affranchir de toute contrainte technique. Ainsi, les produits conçus et réalisés par ATS (tous les appareils Nagra) ne sont pas limités en performances par d’éventuelles faiblesses techniques de composants.

Grave :Ce registre présente une belle articulation et rappelle la musicalité de l’amplificateur de puissance Classic Amp, dont le Classic Int est issu en droite ligne. Le grave ne manque ni de définition ni de fermeté. Nous avons essayé ce nouvel intégré sur nos enceintes de référence, mais aussi sur des prototypes dotés de boomers de 38 cm de diamètre (entre autres), ce qui n’a pas mis le Classic Int en difficulté. En effet, il est resté imperturbable et a délivré un grave dont on ne perçoit pas les limites dans les premières octaves. On retrouve la subtilité de retranscription des nuances que nous avions déjà appréciée sur le Classic Amp.

 

Médium :Ici l’on retrouve avec grand plaisir la fluidité légendaire des produits de Nagra, irréprochable dans leur restitution analogique, très nuancée, et surtout à même de restituer la richesse et la complexité des harmoniques de chaque plage musicale. Le Classic Int montre son caractère analytique en toutes circonstances, et pas seulement sur les voix, mais aussi sur les autres événements sonores, grâce à une lisibilité optimale, où ne point jamais l’approximation, voire la caricature. Les timbres sont authentiques, bien définis et précis, dans un équilibre permanent. Ce Nagra a le pouvoir de conserver les moindres détails de la richesse harmonique de chaque instrument, sans voile et sans approximation. Comme pour l’amplificateur de puissance Classic Amp, on retrouve sur le Classic Int une fluidité rarement atteinte.

Aigu :Nous avons utilisé notre système de référence, constitué du DAC Totaldac, précédé de notre MacBookAir ne servant qu’à la lecture de fichiers audio, via le logiciel Audirvana + V3.06, en utilisant le SRC iZotope. L’aigu est aussi défini qu’avec l’amplificateur de puissance, l’intégré étant, en toute logique, comparable dans sa définition et son sens du détail, sans oublier une aération de bon aloi et la fidèle retranscription des moindres détails dans ce registre.

Dynamique :On retrouve, ici encore, la réactivité exemplaire héritée du Classic Amp, non dégradée par l’ajout des étages du préamplificateur, décidément très fidèle, et bien servi par des étages de gain très rapides. Nous avons donc repris nos tests habituels, véritables points de repère pour évaluer la réponse dynamique d’une électronique. Le Classic Int reste stable de manière inconditionnelle, et restitue avec la même finesse les sons de faible amplitude, tout comme les fortissimo pouvant demander (comme le fameux Tableaux d’une exposition de Moussorgki, dans sa version arrangée par Maurice Ravel) de forts appels de courant instantané. Le Nagra peut puiser toute l’énergie nécessaire de ses circuits d’alimentation sans jamais les entendre s’écrouler.

Attaque de note :Le Classic Int présente une rapidité des attaques de notes très comparables à l’amplificateur de puissance de la même famille. La section du préamplificateur, extrêmement rapide, n’influe pas sur la restitution générale, à tel point qu’il serait impossible de différencier le Classic Amp du Classic Int. L’enveloppe des notes s’assimile, en réalité, à celle des étages de l’amplificateur, tandis que ceux du préamplificateur n’ont aucune influence sur le message sonore. Le Nagra Classic Int fait preuve de rapidité sur les attaques de notes, sans atteindre des valeurs extrêmes (de l’ordre de 3,5 µs) ce qui lui permet de conserver la meilleure musicalité possible.

Scène sonore :Très changeant dans la restitution de la large palette de couleurs sonores dont il est capable, le nouvel intégré de Nagra discerne avec une belle aisance toute variation d’ambiance sonore. Le soin du détail constitue un atout lorsqu’il est question de reproduire, sans le moindre masquage, les petits signaux de faible amplitude comme les ambiances et les réverbérations de salle, toujours différentes les unes des autres.

Transparence :Les timbres diffusés avec grand réalisme démontrent, à l’évidence, que cet intégré Nagra est doué d’une transparence exemplaire, n’ajoutant rien, ne retranchant rien au message musical. À nouveau, la filiation avec le Nagra Classic Amp s’exprime de la meilleure manière, le Classic Int ne prêtant pas le flanc à la critique, puisque l’on ne perçoit pas l’influence des circuits du préamplificateur, décidément très discrets et d’une neutralité étonnante. 

Qualité/prix :Il faudra débourser un peu plus que pour l’achat du Classic Amp, en raison de l’ajout, dans le même coffret, du préamplificateur à cinq entrées et de ses commandes logiques, agrémentées d’un écran d’affichage multifonctions. À nouveau, la firme helvétique démontre sa maîtrise de la musicalité, grâce à descircuits audio très performants, des alimentations au concept original et une ergonomie parfaite. Les modules électroniques conçus de manière atypique, employant des composants d’exception, génèrent un coût incompressible, et la qualité est à ce prix. Si l’amplificateur de puissance Classic Amp présentait un rapport qualité/prix correct, il apparaît normal de voir que le Classic Int soit un peu plus onéreux du fait de la présence du préamplificateur et de ses périphériques. Ici encore, on peut donc évoquer un tarif élevé, mais pas déraisonnable, en regard des performances et de la musicalité générale. 

Verdict

On attendait de Nagra la création d’un intégré. C’est chose faite, et nous sommes en terrain connu, puisqu’il s’agit d’une version implémentée du Classic Amp, qui se dote, pour l’occasion, d’une carte de préamplificateur ligne de haute qualité, bénéficiant d’une transparence exceptionnelle. La section de puissance délivre 100 W par canal, ce qui le situe dans la bonne moyenne des amplificateurs intégrés… Si l’on peut se contenter de cette puissance, on profite de facto de la superbe musicalité de cet appareil fort bien conçu. Une totale réussite !

Fiche technique

Origine : Suisse
Prix : 17 500 euros
Dimensions : 277 x 395 x 174 mm
Poids : 18 kg
Entrées stéréo : 4 sur RCA et 1 sur XLR
Impédance d’entrée : 100 kilohms
Sensibilité d’entrée : 1 V ou 2 V RMS
Réponse en fréquence : de 10 Hz à 80 kHz, (+0, - 3 dB)
Distorsion harmonique totale + bruit : < 0,05 %
Rapport signal sur bruit : > 110 dB
Séparation des canaux : > 70 dB
Puissance de sortie : 100 W par canal (8 ohms)