Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

ESOTERIC F-05

La firme nippone vient de sortir trois nouveaux amplificateurs intégrés, nous vous en parlions justement dans les news du numéro précédent de Haute Fidélité. Voici le milieu de gamme du trio, doté de tous les raffinements développés par Esoteric : le F-05.

Esoteric commercialise des nouveautés à rythme soutenu : nous n’étions pas encore remis des qualités du premier lecteur de réseau N-05 de la marque, cette fois, il s’agit de trois amplificateurs intégrés ! Cela posé, le F-05 n’est pas tout à fait un inconnu, puisqu’il s’appuie sur ce que l’on appelle une économie d’échelle.

En effet, Esoteric a réuni, dans un coffret très réussi, comme d’ordinaire, un préamplificateur à structure symétrique hérité du fameux Grandioso C1 et les cartes de puissance, montées en double-mono, s’inspirant fortement de l’amplificateur stéréo Grandioso S1. Cette illustre filiation à l’origine de la conception du F-05 ne pouvait donner que d’excellents résultats, la prouesse consistant à tout disposer dans un seul et même coffret, alimentation commune comprise, et de proposer le tout pour un prix compétitif.

Bien équipé

Les concepteurs se sont appliqués en dotant le F-05 de quatre entrées asymétriques, deux symétriques, plus une entrée configurable pour cellule à aimants mobiles ou à bobines mobiles, au moyen de paramètres accessibles par un menu très ergonomique.

Deux sorties de ligne, l’une en symétrique (XLR) et l’autre en asymétrique (RCA), fonctionnent soit en niveau variable, pour relier un autre amplificateur de puissance à la sortie du préamplificateur, soit en fixe, pour alimenter un enregistreur analogique. Une carte optionnelle, enfichable dans un logement obturé par un panneau aveugle sur la photo, recevra un DAC “OP-DAC1” qui, pour largement moins de 2 000 euros (nous vous tiendrons au courant), sera capable de décoder en analogique les signaux PCM jusqu’à 384 kHz sous 32 bits et pourra aussi prendre en charge le DSD jusqu’à l’échantillonnage de 11,2 MHz, soit le DSD256.

La section préampli comprend un triple réglage de tonalité, que l’on peut désactiver. Le menu d’exploitation du F-05 est très complet. On peut inverser la phase absolue de chaque entrée, ajuster son gain sur ±18 dB, la renommer… L’intégré propose plusieurs modes d’affichage du niveau, sur plusieurs intensités, sans oublier l’extinction totale de l’écran. En sortie, le F-05 offre le choix de deux paires d’enceintes exploitables en Paire A, Paire B ou Paires A +B. Il possède aussi un mute et une sortie casque de bonne qualité.

Vitamines et savoir-faire

Le transformateur blindé, de type EI de 940 W, alimente l’ensemble de l’électronique, au travers de quatre ponts de diodes double alternance et de 80 000 µF de découplage primaire, en huit éléments (40 000 µF par canal), suivis de nombreux régulateurs de tension.

On notera la structure modulaire du F-05 : les deux cartes gérant les entrées et sorties lignes comportent toute la connectique et les commutations par relais. La carte du préamplificateur doit ses performances à des composants de qualité, comme les amplificateurs opérationnels Muse 8820, les condensateurs Suncon et KMG, sans oublier les nombreux composants discrets (transistors) présents sur ce circuit faisant face aux modules de commutation.

L’ajustement du volume emploie quatre circuits intégrés à résistances commutées, fonctionnant en double différentiel NJW1119A, pour une meilleure précision et une réjection du bruit. Les cartes des amplificateurs sont dépourvues de contre-réaction négative afin de conserver le son le plus naturel possible.

Elles sont montées contre des dissipateurs à ailettes, afin d’assurer le refroidissement du triple push-pull parallèle de transistors bipolaires Darlington par canal, chaque transistor pouvant délivrer 34 ampères crête en sortie. Ces cartes de puissance possèdent des barres de cuivre OFC (sans oxygène) d’un millimètre d’épaisseur pour abaisser l’impédance résiduelle et optimiser la transmission de puissance aux sorties. Dans la même démarche, les filtres de genre Boucherot (selfs de sortie) ont été supprimés, et la commutation des étages de sortie aux borniers utilise des transistors Mos-Fet.

Esoteric a étudié avec soin l’abaissement de l’impédance de sortie, ce qui a pour effet d’augmenter le facteur d’amortissement et de rendre l’ampli insensible aux variations d’impédance dynamique des enceintes.

Fabrication et écoute

Construction :Le sérieux de conception, commun à tous les produits de la gamme Esoteric, se retrouve sur cet intégré F-05, en toute logique. L’électronique prend place dans un châssis très rigide en aluminium. La splendide façade taillée dans la masse reçoit les commandes et l’afficheur multifonction.

Composants :La firme japonaise s’attache à optimiser le choix de ses composants en fonction de la place qu’ils occupent sur le chemin du signal, afin d’affiner la restitution sonore. Cet amplificateur fonctionne au moyen d’une alimentation surdimensionnée unique équipée d’un puissant transformateur blindé à secondaires multiples, suivi de quatre ponts à diodes à double alternance, et un découplage primaire de 80 000 µF constitué de huit capacités de hautes performances. Le reste des composants est à la hauteur des standards d’exigence de la marque.

Grave :Ce registre s’exprime dans une liberté totale, puisant sans compter l’énergie dont il a besoin. On ne ressent aucune limite dans les toutes premières octaves et les notes tenues, par exemple, les pédales de basse (orgues et synthétiseurs Moog Taurus) ne s’essoufflent jamais. Les restitutions des phrasés dans ce registre se distinguent par une articulation idéale, apportant définition et fluidité dans ce registre.

Médium :L’assise remarquable du grave s’accompagne d’un registre médium à la fois dense et ouvert, car la matière sonore suit avec rigueur le message musical. Sur toutes les voix, le F-05 fait merveille, notamment sur celle de Mark Curry (« It’s Only Time »), mais aussi sur les féminines, ce qu’illustre celle de Natasha Kahn, artiste complète qui joue aussi de très nombreux instruments sur ces albums du groupe Bat for Lashes, en particulier du piano, son préféré, au son très expressif dans le registre médium, ce que restitue très bien l’intégré Esoteric.

Aigu :La matière sonore de ce registre présente une restitution homogène en s’inscrivant bien dans le prolongement des deux autres : on retrouve ici cette densité présente dans le grave et dans le médium, cette consistance apportant une restitution organique, articulée et nuancée, sans tomber dans l’écueil d’une finesse excessive qui aurait affaibli le haut du spectre et déséquilibré la restitution globale de l’amplificateur.

Dynamique :Pour évaluer cet aspect de l’écoute, nous avons ressorti les Tableaux d’une exposition de Moussorgski, arrangés en version orchestrale par Maurice Ravel. Ce test s’est déroulé sans anicroche, l’Esoteric possédant un coffre à toute épreuve lui permettant de diffuser des fortissimo soudain sans rien perdre de sa superbe. Il est aussi à l’aise sur les petits signaux, restant toujours à la définition optimale, sans sombrer dans l’approximation.

Attaque de note :La vitesse de restitution de l’attaque des notes contribue à la définition de l’ensemble du message sonore, en conservant un sens du rythme intact aux passages musicaux particulièrement vivants. Le F-05 assure ainsi une excellente définition et différenciation des différents éléments sonores et musicaux simultanés, et ce, en toutes circonstances.

Scène sonore :Tout a été mis en œuvre dans la conception du F-05 pour obtenir une scène sonore stable et cohérente. À l’écoute, cette qualité se traduit par une profondeur de champ rarement atteinte. Sur les plages musicales de musique classique, l’Esoteric nous invite au cœur du concert : il sait restituer les climats, les ambiances et les acoustiques de salles avec une acuité hors du commun.

Transparence :Ce nouvel intégré conjugue une restitution très musicale avec un haut pouvoir analytique, en montrant un savant équilibre entre ces deux paramètres et un sens de la nuance étonnant. Le F-05 s’attache, en effet, à conserver aux plages musicales jouées la meilleure authenticité dont il est capable, en veillant au scrupuleux respect de la moindre nuance et au réalisme de retranscription des timbres dont il est capable.

Qualité/prix :Nous nous attendions à un prix élevé, juste avant que l’intégré F-05 ne soit commercialisé, mais au final, le prix proposé est plutôt très compétitif. Pour ce prix indiqué dans la fiche technique, on a droit à la réunion en un même coffret de deux prestigieux maillons de chez Esoteric, un équipement très complet et surtout une très belle musicalité. Que demander de plus ? Un DAC enfichable ? Il arrive, et il ne sera pas très onéreux…

Verdict

Esoteric ne s’oriente pas vers la simplification des circuits, la firme cherchant plutôt le meilleur rapport performances/prix : cela se remarque dans le choix judicieux des composants, mais aussi sur l’aspect de l’équipement, et, sur ce point, le nouvel Esoteric n’a strictement rien à envier à ses concurrents directs avec, en prime, une superbe restitution sonore, dense, articulée et nuancée.

Aucun « bémol » n’est venu ternir les performances et la musicalité de l’Esoteric F-05 : nos tests pourtant pointilleux et exigeants n’ont pas eu l’heur de le mettre en difficulté, en dévoilant avec élégance et brio sa personnalité, celle de l’un des meilleurs amplificateurs intégrés du moment.

fiche technique

Origine : Japon
Prix : 11 000 euros
Dimensions :445 x 468 x 191 mm
Poids : 32 kg
Puissance de sortie : 2 x 120 W (8 ohms), 2 x 240 W (4 ohms)
Bande passante : 10 Hz à 100 kHz (+0, -3 dB)
Impédances d’entrée : 10 kilohms (ligne XLR & RCA),47 kilohms (Phono MM & Ext Pre In), 100 ohms (Phono MC)
Impédance de sortie ligne : 100 ohms (XLR & RCA)
Rapports signal sur bruit : 110 dB (Préampli + Ampli & Preamp Out), 93 dB (Phono MM), 75 dB (Phono MC)
Gain maximal préamplificateur/amplificateurde puissance : 24,5 dB/29 dB
Taux de distorsion harmonique : 0,0007 % à 120 W
Tonalités : Grave 63 Hz, Médium 630 Hz, Aigu 14 kHz (± 12 dB pour les trois)