Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

AMPLI CASQUE IFI AUDIO ICAN PRO

Le trublion des produits miniatures haut de gamme a encore frappé, avec un amplificateur pour casques sans compromis, qui va très loin dans la conception et le choix des composants, afin d’obtenir la meilleure musicalité possible. 

L ’iCAN Pro dispose de deux sorties ligne, une symétrique et une asymétrique, pour une exploitation en véritable préamplificateur, d’autant qu’il est équipé d’un potentiomètre motorisé de chez ALPS. Nous y reviendrons plus loin. Les sorties casque sont très intelligemment conçues et, à notre connaissance, il n’existe pas d’équivalent : les sorties idoines, installées en façade, offrent toutes les possibilités imaginables.

L’iCAN Pro possède trois embases. Au centre, trône une XLR4, dont les quatre contacts séparent les masses des deux transducteurs du casque. On évoque donc une connexion pour casque « symétrique ». Deux XLR3 Combo encadrent la XLR4. On peut y brancher soit des fiches XLR3 mâles, soit des jacks 6,35 mm, mais là, le constructeur introduit une subtilité fort bien pensée : les deux combos acceptent les casques symétriques, soit au moyen de deux XLR3, soit au moyen de deux jacks 6,35 mm. Mais si l’on souhaite exploiter un casque classique asymétrique doté d’un seul et unique jack, ce sera possible via l’embase combo de droite présentant, sur ses contacts, le canal gauche (+) sur l’extrémité, le canal droite (+) sur la bague intermédiaire et la masse commune sur la base du connecteur. Les connaisseurs auront reconnu le brochage classique d’un casque. Le jack de gauche présente le même schéma, mais en opposition de phase.

Symétrique à 100 % et 3 configurations

Le schéma de l’iCAN Pro fonctionne en différentiel ou en symétrie totale, des entrées aux sorties. Cela explique la présence d’un potentiomètre de volume motorisé (doté de sa télécommande) qui utilise quatre de ses six cages, pour ajuster le niveau sans asymétriser le signal. Vous l’aviez sans doute deviné, les étages de gain sont polarisés en classe A.

Un petit sélecteur vous offre le choix entre un mode utilisant des transistors J-Fet, un fonctionnement sur tubes, au moyen des deux General Electric GE5670 (des NOS, New Old Stock triés en performances) et une variante (Tubes +) qui réduit la contre-réaction négative, libérant les harmoniques (principalement de rang pair) des tubes. Ces derniers se mettent totalement hors circuit après une utilisation prolongée du mode sur transistors et, réciproquement, prennent la main à 100 % lorsqu’on les sollicite.

À l’écoute

Un circuit commutable XBass peut relever les basses à 40 Hz, 80 Hz ou 160 Hz en cas de besoin. Pour les écoutes, nous ne l’avons pas activé. Mais nous avons essayé la fonction « 3D Holographic », optimisée pour les casques, d’une part, et pour une écoute avec enceintes, d’autre part. Ce système réglable élargit le relief sonore de manière très agréable sur certains morceaux.

Nous avons essayé plusieurs casques dont le fameux Fostex TH900, afin de tester le ifi Audio dans les mêmes conditions que les deux autres amplis de ce dossier. Les différentes configurations offertes proposent autant de palettes sonores cohérentes et très musicales. Les transistors donnent entière satisfaction dans le suivi scrupuleux de la dynamique, la justesse des timbres et l’image stéréo des plages musicales bien enregistrées.

L’établissement des notes est très rapide et ne manque de rien, le naturel de la restitution étant la caractéristique première de cet amplificateur. Nous avons joué avec les deux positions employant les tubes, et là, le son gagne en matière sonore et en fluidité, apportant un peu plus de chaleur dans la restitution, qui n’en manquait déjà pas avec les transistors J-Fet. Le constructeur parle de qualité studio, c’est bien le moindre des compliments que l’on puisse adresser à l’iCAN Pro qui reste magistral en toutes circonstances, dans le relief sonore doté d’un excellent respect des plans, les attaques très rapides, le suivi de la dynamique, et distille aussi un habile mélange entre articulation, fluidité et aération. La restitution est absolument superbe, joliment musicale, le tout dans un silence de fonctionnement exemplaire.

Verdict

Cet amplificateur pour casques va très loin dans la lisibilité des plages musicales, n’ignorant aucun détail, même le plus infime. L’alimentation séparée contribue au rapport signal sur bruit optimal pour un appareil analogique devant générer du gain. La haute technicité de l’iCAN Pro apporte à l’écoute une musicalité hors du commun, pour un prix sous-évalué par rapport aux performances de très haute volée.

fiche technique

Origine : Royaume-Uni
Prix : 1 950 euros
Dimensions : 213 x 192,5 x 63,3 mm
Poids : 1,93 kg
Puissance de sortie sym./asym. sur 16 ohms : 14 000 MW /4 800 MW
Réponse en fréquence : 0,5 Hz à 500 kHz (-3 dB)
Rapport signal sur bruit : 147 dB
Distorsion harmonique totale +  bruit sym./asym. : ≤ 0,0015 % / ≤ 0,005 %  (transistors)≤ 0,002 % / ≤ 0,005 %  (tubes)≤ 0,012 % / ≤ 0,2 %  (tubes+)
Accessoires : alimentation séparée, télécommande infrarouge (volume), deux petits câbles Cinch/Cinch, manuel d’utilisation