Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

Ampli Intégré ADVANCE PARIS SMART AX1

Annoncée officieusement depuis quelques mois, voici le premier maillon de la gamme midi, baptisée Smart, de chez Advance Acoustic. Il s’agit d’un amplificateur intégré, très complet, suivant les traditions du constructeur francilien. 

Cette gamme Smart se compose, outre de l’amplificateur intégré, d’un préamplificateur PX1, d’un amplificateur de puissance BX1, d’un lecteur de réseau SX et d’un convertisseur audionumérique DAC capable de décoder les signaux PCM jusqu’à 768 kHz et le DSD 2.8, 5.6 et 11.2. La réduction de la taille de ces nouveaux appareils ne tient pas à la simplification de l’électronique embarquée, mais à un agencement rationnel des différents modules internes où les espaces vides ont été supprimés. L’amplificateur Smart AX1 tient dans un volume légèrement inférieur à 10 000 cm3 (ou 10 dm3, comme vous préférez). Pourtant, cet appareil n’a rien à envier à ceux de la gamme “X-i” du même constructeur, tant pour la connectique que pour l’ergonomie et les performances.

Tout de blanc vêtu

Dans le petit monde de la haute-fidélité, le blanc est très tendance à l’heure actuelle, inutile de consulter Cristina Cordula pour le constater : nous avons vu de plus en plus d’enceintes acoustiques parées de blanc, bientôt suivies par les électroniques, telles que celles d’Alluxity, par exemple, absolument « magnifaïk » !

Mais Advance a également prévu une finition noire : c’est vous qui voyez ! La façade, doublée de méthacrylate transparent, arbore un encodeur rotatif cerclé d’une couronne lumineuse du plus bel effet, d’autant que l’ergonomie signée Advance est au rendez-vous : cette commande unique agit sur la sélection des nombreuses entrées analogiques symétriques et asymétriques, numériques S/PDIF et même Bluetooth via un adaptateur optionnel, enfichable, de hautes performances et spécifique à la marque francilienne. On peut aussi intervenir sur la tonalité, la balance, la commutation du loudness, l’utilisation de l’AX1 en désactivant la commande de volume (pratique dans une installation home-cinéma où le volume est géré par le décodeur multicanal), et la fonction APD (Automatic Power Down) qui, lorsqu’elle est activée, commute l’amplificateur en veille au bout de 30 minutes sans action sur l’encodeur ou sur la télécommande fournie.

Advance respecte une récente directive européenne avec l’ajout de l’APD commutable, dans le menu de son amplificateur. Chaque action sur les paramètres entraîne sa visualisation sur l’écran d’affichage. On ne peut pas faire mieux en ergonomie. À l’intérieur, chaque espace est judicieusement employé, sans tassement des différents éléments. Les étages de puissance, composés d’un push-pull de transistors bipolaires par canal, sont alimentés par un transformateur torique de 350 VA, les tensions étant redressées, puis filtrées par 2 x 6 800 µF sous 50 volts. Un petit module à découpage alimente les éléments de faible puissance, comme le DAC Wolfson WM8740, précédé d’une interface de réception Asahi Kasei AK4113 : l’Advance Smart AX1 peut convertir le PCM jusqu’à 192 kHz sous 24 bits.

Fabrication et écoute

Construction : Là où les électroniques de la gamme “X-i” profitaient des dimensions classiques de leurs coffrets, la série Smart loge, dans un encombrement plus réduit, autant d’équipements et de fonctions, agencés d’une manière aussi logique que fonctionnelle.

Composants : Notons les deux transformateurs toriques, d’excellente facture, qui ne sont pas sans rappeler ceux d’une autre marque prestigieuse de hi-fi… Cet Advance Acoustic est alimenté en double-mono. Hormis les trois amplificateurs opérationnels en sortie du DAC, l’électronique audio ne comprend que des composants discrets. Les circuits numériques sont bien choisis pour leurs performances.

Grave : Le Smart AX1 n’est pas très puissant (voir la fiche technique) et pourtant, il est capable d’animer des enceintes acoustiques au rendement dans la moyenne, voire modeste. Le registre grave ne manque pas de fermeté ni de précision. Le constructeur est parvenu à créer un équilibre entre une présence du bas du spectre et une tension suffisante pour ne jamais verser dans la lourdeur, l’AX1 pilotant les boomers de manière satisfaisante.

Médium : La restitution du registre médian n’est pas sans rappeler les sonorités très musicales de la gamme “X-i” : la richesse harmonique que restitue le Smart X1 n’a rien à envier à de nombreuses électroniques de gamme supérieure. En effet, ce petit intégré (par la taille uniquement) s’avère particulièrement vivant et articulé dans le registre médium qui fait preuve de matière et de précision.

Aigu : L’aigu s’inscrit dans une grande cohérence avec les deux autres registres : l’esthétique sonore de l’aigu partage cet équilibre de précision et d’authenticité que l’on a pu apprécier dans le grave et le médium. En prime, l’Advance Smart AX1 nous gratifie d’une aération très agréable qui apporte sa touche de légèreté à une restitution très vivante.

Dynamique : Ce caractère vivant perçu à l’étude des timbres se confirme lors de l’écoute des plages choisies pour évaluer la dynamique de ce petit amplificateur intégré. Ainsi, Tableaux d’une exposition de Moussorgski, œuvre dans sa version orchestrale signée Maurice Ravel, montre que ce nouvel Advance puise sans limitation l’énergie nécessaire au respect de l’enveloppe dynamique imposée par chaque plage musicale.

Attaque de note : En toute logique, les attaques de notes calquent leur rapidité d’établissement sur le suivi dynamique et la puissance instantanée que l’AX1 est capable de délivrer sans temps de récupération décelable, heureuse conséquence audible d’une alimentation idéalement dimensionnée. Le contenu harmonique des attaques de notes suit de près, voire se confond avec la richesse des timbres présente sur les plages musicales.

Scène sonore : L’écoute de l’œuvre d’Alfred Schnittke, baptisée Gogol Suite, qui dirige l’orchestre symphonique de Moscou de manière peu conventionnelle, d’autant que des instruments électriques y ont été ajoutés, permet d’évaluer le relief acoustique dont bénéficie l’enregistrement réalisé en stéréophonie directe. En effet, l’ingénieur du son a poussé la précision jusqu’à retirer les grilles de protection des microphones électrostatiques qui ont capté cette pièce artistique devant figurer dans toute bonne discothèque. Le Smart AX1 restitue avec authenticité les instruments baignant dans une ambiance sonore stable et subtile, copie conforme de l’acoustique de la salle de concert.

Transparence : La richesse harmonique de cet intégré, combinée à une scène sonore stable et détaillée, fait aussi bonne impression dans le respect des micro-informations agrémentant la retranscription des acoustiques de salle et de leurs réverbérations. Le test de l’effet Doppler de la voiture roulant à vive allure du morceau de The Opposition nommé « Do You Know How That Feels » sur l’album Blue Alice Blue démontre de manière flagrante que l’AX1 fait de son mieux pour conserver les infimes détails sonores.

Qualité/prix : Saluons à nouveau la conception des produits de chez Advance, se distinguant par un rapport qualité/prix exceptionnel : le constructeur français nous en donne toujours plus, pour une mise de fonds modeste. Le Smart AX1 intègre, dans un coffret, tous les éléments d’un amplificateur doté d’un équipement plus que complet, à l’image de celui que l’on rencontre sur une électronique de taille traditionnelle.

Verdict

Toujours à la recherche de la meilleure qualité pour un prix compétitif, Advance n’a pas hésité, il y a quelques mois, à changer d’usine afin d’améliorer la conception et la finition de ses produits. Le pari était osé, car les moyens de production nécessitent un investissement de départ plus conséquent que par le passé. Mais cette nouvelle stratégie porte ses fruits, et l’amplificateur intégré Smart AX1 l’illustre parfaitement. Une gamme de produits à suivre de près !

fiche technique

Origine : France
Prix : 690 euros
Option interface Bluetooth : 99 euros
Dimensions : 230 x 133 x 325 mmPoids : 6,1 kg
Puissance de sortie : 2 x 45 W (8 ohms) ou 2 x 65 W (4 ohms)
Réponse en fréquence : 10 Hz à 50 kHz
Taux de distorsion : < 0,03
Rapport signal/bruit : > 98 dB
Séparation des canaux : > 70 dB
Entrées analogiques : 6 asymétriques sur Cinch dont 1 phono, 1 symétrique sur XLR
Entrées numériques S/PDIF : 3 optiques Toslink et 1 coaxiale sur Cinch
Entrée Bluetooth : via adaptateur spécifique sur connecteur HE10
Sorties analogiques ligne : 1 asymétrique sur Cinch et 1 symétrique sur XLR (Pre Out), 1 asymétrique ligne (Rec Out)
Accessoires : télécommande infrarouge