Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

MAGICO S1 MKII

 

Le constructeur américain Magico a récemment apporté quelques améliorations à certains des modèles des séries Q et S. La colonne S1 MKII est la version revisitée de la S1 testée dans notre magazine en 2014. D’apparence similaire, la MKII cache en réalité des modifications radicales. À première vue, rien ne distingue vraiment la S1 MKII de la S1. Pourtant, ce nouveau modèle a été entièrement repensé et intègre certaines des toutes dernières technologies Magico.

Matériaux à la pointe

La S1 MKII reprend une architecture monocoque formée dans un tube en aluminium extrudé de 10 mm d’épaisseur et de 31 cm de diamètre. Un système de renforts internes par plaques et entretoises vissées en aluminium met en tension le profilé. Un nouveau socle support à quatre branches et pointes ajustables supporte l’enceinte disponible dans une nouvelle finition M-Cast ou dans une finition laquée optionnelle M-Coat. Par le biais de matériaux amortissants et de colles spécifiques, ce procédé limite considérablement les phénomènes de résonance et rigidifie la structure de l’enceinte.

Les deux faces supérieure et inférieure sont insérées en force dans le tube. L’usinage convexe de la nouvelle face supérieure forme un galbe qui minimise les effets de diffraction verticale et les ondes stationnaires. Les deux haut-parleurs sont nouveaux. Le grave médium de 175 mm de référence M390G reçoit une membrane Graphene Nano Tec à tressage multiple en nanographène (des atomes de carbone structurés en nid-d’abeilles) et en nanotubes de carbone.

Par rapport à la membrane du haut-parleur équipant la S1, la légèreté a progressé de 20 % et la rigidité de 300 % ! La bobine courte « underhung » et le puissant moteur magnétique en néodyme accroissent la tenue en puissance. Le tweeter MBD7 est identique à celui monté sur la S7, il utilise un dôme de 25 mm en béryllium recouvert de diamant. La suspension large et le circuit magnétique en néodyme autorisent des débattements de forte amplitude sans distorsion. Le filtre aboutit à un bornier de raccordement simple en cuivre pur d’origine Mundorf.

Le filtrage met en œuvre la technologie propriétaire ESXO (pour Elliptical Symmetry Crossover). Cette géométrie crée une accélération de la pente de coupure en fonction de la fréquence. La baisse progressive de l’amplitude de la réponse s’accroît hors de la bande de travail du haut-parleur sans créer de pôle électrique supplémentaire. Comme la fonction de transfert de chaque haut-parleur peut être modélisée (Magico conçoit ses propres haut-parleurs), il devient facile de créer des pentes de coupure totalement symétriques et donc de symétriser l’énergie restituée par chaque haut-parleur. Les composants utilisés proviennent de chez Mundorf qui assemble les filtres en Allemagne pour Magico. Les condensateurs sont à film polypropylène et inductances à air.

Fabrication et écoute

Construction : La qualité de réalisation est absolument exceptionnelle. Magico s’installe au panthéon des constructeurs d’enceintes les plus somptueuses du marché, c’est indiscutable. L’assemblage millimétrique de tous les composants et la finition satinée cuivrée que nous avons reçue apportent une touche de raffinement suprême à une « ébénisterie » dont les proportions définissent une sorte de nouveau nombre d’or visuel. La classe pure !

Composants : Tous les haut-parleurs équipant cette colonne sont nouveaux et du meilleur cru Magico. Entre la membrane Graphene Nano Tec pour le grave, d’une part, et le béryllium recouvert d’une fine pellicule de diamant pour l’aigu, d’autre part, on évolue dans un monde de haute technologie digne de la conquête spatiale ! Cet investissement en nouveaux matériaux a permis à la MKII de progresser assez nettement à l’écoute par rapport à la précédente version.

Grave : La taille modérée du nouveau haut-parleur de grave, la membrane légère et ultra-rigide et la suspension souple sont des facteurs favorables à une restitution rapide et charnelle. De plus, la charge close à parois non parallèles contourne de façon radicale les problèmes de toniques habituellement rencontrés avec la charge bass-reflex. Par rapport à la S1, le grave progresse. Malgré un léger manque de tonicité, il se comporte de manière globalement plus incisive et mieux tenue, notamment dans les soubassements. Quel que soit le niveau d’écoute, l’assise est convaincante sans qu’on ne décèle ni le moindre traînage ni le moindre effet de masque dans le haut grave.

Médium : Nous avons d’emblée été ravis, conquis, séduits par la justesse de timbres et par la délicatesse du message des S1 MKII qui n’ont pas demandé plus de quelques mesures de musique pour que nous les adoptions. Après quelques minutes, après plusieurs styles musicaux, nous n’avons pas franchement trouvé à redire à la restitution. Ça sonne, ça chante, la fusion Nano Tec et béryllium diamant est impeccable. Le discernement des plus subtiles différences de prises de son ou d’arrangements entre plusieurs pistes sur un même CD est aisément identifiable. Sur « Animal » de Francis Cabrel, les Magico sont capables à n’importe quel niveau d’écoute de distiller sans perte de lisibilité la partition principale du batteur et les multiples percussions d’accompagnement réparties en arrière-plan.

Aigu : On connaissait la supériorité du béryllium en termes d’analyse et de transparence par rapport à tous les autres matériaux utilisés dans la fabrication des dômes. Seul le diamant reconstitué est capable de mieux. Qu’à cela ne tienne, Magico s’est penché sur la question et a décidé de mixer les deux. Bien lui en a pris. Le tweeter de la S1 MKII révèle les plus infimes détails de la partition et de l’enregistrement avec une répartition harmonique incroyablement dense et particulièrement précise dans son dégradé. Ce qui sidère peut-être le plus est cette faculté à répartir la dynamique des rangs harmoniques supérieurs qui rend la restitution si réelle, si réaliste. Et l’émission des ondes sonores en phase avec celles du haut-parleur à membrane Nano Tec plus rapide que celui de la S1 insuffle fondamentalement une certaine perfection tonale.

Dynamique : La faible impédance des Magico et leur sensibilité dans la moyenne actuelle ne déstabiliseront pas plus que cela les électroniques qui devront néanmoins être raffinées et surtout agiles et confortables en courant. Le ressenti subjectif est celui d’un meilleur balayage en amplitude de la MKII par rapport à la version précédente, avec une excellente articulation générale et une grande transparence. Moins rapide que le supersonique tweeter, le haut-parleur de grave médium de 18 cm seulement assure néanmoins un travail solide en termes d’exploration modulatoire. Sur la piste « Animal » par Francis Cabrel, les frappes de boule sur la grosse caisse produisent des impacts consistants, le sentiment d’énergie déployée est très satisfaisant, la S1 MKII ne nous a jamais frustrés.

Attaque de note : Les Magico S1 MKII sont une des enceintes les plus cohérentes que nous avons pu tester au magazine. Elles sont capables de parfaitement différencier chaque note et chaque harmonique sans être troublées par la complexité de la trame musicale. Ce résultat est le fruit d’une déclinaison technologique à l’échelle depuis la série Q et son prestigieux vaisseau amiral Q7 MKII, une des plus incroyables enceintes à rayonnement direct jamais réalisée. Sur le Jazz Variants du O’Zone Percussion Group (vinyle audiophile), l’intensité de la première frappe de timbale donne une idée assez convaincante de la puissance de l’impact. Les appels transitoires des différents cuivres développent un dégradé harmonique foisonnant (quel tweeter !). On devine clairement la matière des percussions (du métal jaune et pas du papier aluminium) et leur taille grâce aux nombreux harmoniques identifiables dans le développement de chaque note.

Scène sonore : La faible largeur de la face avant fuyante et la proximité des centres émissifs des haut-parleurs semblent exacerber des qualités généralement attribuées aux principes de haut-parleur concentrique ou coaxial. La restitution des Magico S1 MKII s’épanouit dans un environnement sonore particulièrement ample et holographique. La répartition dynamique précise et l’équilibre d’une grande linéarité permettent de positionner dans l’espace chaque son, chaque bruit, offrant ainsi à l’auditeur une perception encore plus proche de la vraie performance. La focalisation et l’étagement des plans sont remarquables de même que l’aération qui aide à créer une architecture scénique en trois dimensions.

Transparence : L’auditeur aura certainement compris que ces nouvelles « petites » enceintes Magico sont des colonnes à haute définition dotées d’un pouvoir de résolution et d’une neutralité de restitution supérieurs à ceux de la S1 originale. Elles semblent finalement assez peu exigeantes en termes de puissance délivrée par l’amplificateur dans le cadre d’une écoute domestique, mais elles devront tout de même évoluer avec des watts de la meilleure qualité pour s’épanouir. De toute façon, il serait impardonnable de ne pas les associer avec du matériel de même pedigree.Rapport qualité/prix : Annoncée à presque 24 000 euros la paire en finition standard, au demeurant somptueuse et magnifique, la S1 MKII a subi une augmentation de 9 000 euros par rapport à la S1 sortie il y a deux ans… D’accord, le cours du dollar s’est aligné sur celui de l’euro et la MKII est une S1 revue et corrigée, mais quelle mouche a pu piquer le fabricant pour qu’il applique une telle revalorisation tarifaire ? Toutes nos pensées émues vont vers l’importateur qui va devoir affûter son argumentation pour promouvoir la S1 MKII dont les exceptionnelles qualités musicales sont, fort heureusement pour lui, indéniables et indiscutablement supérieures à celles de la S1.

Verdict

L’entrée de gamme Magico s’appelle désormais S1 MKII, un modèle qui pourrait parfaitement prendre une position de très haut de gamme chez beaucoup de concurrents. Du Magico pur jus donc avec de la nouvelle technologie propriétaire, une réalisation admirable de très grande classe et une musicalité extrêmement raffinée et neutre. Trois raisons suffisantes pour craquer devant ces très coûteuses mais très séduisantes colonnes.

 Fiche technique

Origine : Etats-Unis
Prix : 23 900 euros
Dimensions : 250 x 1 090 x 230 mm
Poids : 54,5 kg
Réponse en fréquence : 32 Hz - 50 kHz
Puissance recommandée : 50 W
Sensibilité : 86 dB/W/m
Impédance nominale : 4 ohms