Bannie_re_provisoire

DAC

DENON DA-300 USB 

111

Le tout premier convertisseur de salon Denon étudié pour l’environnement dématérialisé est enfin arrivé. Nous sommes impatients d’écouter la technologie Denon AL32 appliquée au dématérialisé en action. Même s’il dispose d’une entrée casque, c’est avant tout pour ses qualités de convertisseur que nous nous y sommes penchés.

Denon va jusqu’au bout des choses en proposant un convertisseur à l’allure moderne. Tout d’abord le châssis, d’un poids imposant de 1,5 kg, affirme clairement la volonté de fournir une vraie électronique de salon. Nous sommes donc en face d’un appareil stéréo certes compact, mais pas transportable. Le poids est d’ailleurs principalement dû aux plaques en acier de 3 mm qui assurent le blindage contre les interférences. Destiné à compléter un ensemble moderne, son couvercle plastifié aux formes légèrement arrondies offre une ligne harmonieuse non sans rappeler l’alu brossé. Ce dernier peut d’ailleurs être utilisé verticalement à l’aide d’un socle plastique fourni à cet effet. La façade noire dont les commandes sont tactiles et rétroéclairées par OLED blanches est définitivement du meilleur goût. Pour un meilleur confort, l’affichage effectue d’ailleurs une rotation suivant que l’on place l’appareil verticalement ou horizontalement. Comme tout nouvel équipement écoresponsable, le DA-300 se met en veille automatiquement après un temps de non-détection de présence du signal. Le niveau de sortie est contrôlé par le bouton rotatif du volume, à la fois pour les sorties RCA et le casque. A l’arrière, un jeu de prises RCA asymétriques permet de relier le convertisseur à un amplificateur intégré. Une prise RCA permet d’y relier un lecteur CD par un câble numérique S/PDIF. Deux prises optiques TosLink viennent renforcer le volant de connectivité, destinées par exemple à une TV ou une box ADSL. On trouve enfin une prise USB de type B conforme à la classe USB Audio 2.0. L’électronique du Denon DA-300 USB n’est pas alimentée par le bus USB, mais utilise une alimentation externe de 15 V fournie à cet effet. La section USB est cependant alimentée par le bus. Lors de nos essais, nous avons relevé son excellente compatibilité par le port USB avec toutes les fréquences d’échantillonnage allant du format CD à la haute définition en 24 bits/192 kHz. Les deux formats DSD sont également correctement pris en charge en simple (2,8 MHz, x64) et double densité (5,6 MHz, x128) par DoP en tranches de 176,4 kHz). Comme nous l’avons signalé, Denon met ici en œuvre sa technologie AL32 que l’on connaît de ses lecteurs de CD/SACD. Elle transforme d’abord tout flux d’entrée 16 ou 24 bits sur 32 bits pour réduire le taux de distorsion sur les petits signaux. Ensuite, la forme des signaux est lissée au plus près du réel par un algorithme mathématique très élaboré. Enfin, pour supprimer les signaux pulsants, un filtre adaptatif est utilisé.

112

Fabrication et écoute

Composant : Deux horloges sont dédiées comme dans les gros appareils à la conversion. Les entrées sont isolées galvaniquement et le filtrage renforcé par la présence de nombreuses capacités de qualité. La conversion est confiée à un convertisseur d’excellente qualité Burr Brown 1795 qui alimente également la section d’amplification en push-pull pour la section casque.

Grave : L’extension du registre dans l’infragrave apporte une belle image dépourvue d’agressivité. Le grave, d’une légère opulence, renforce l’impression charnelle et mate faisant preuve d’une musicalité plutôt bienvenue. La signature sonore Denon s’éloigne donc d’une restitution très charpentée.

Médium : C’est le registre capital qui traduit en majorité l’impression de musicalité. Denon fait ici preuve d’une belle prouesse en modelant le registre avec une certaine subtilité. Sans extraversion, les prestations vocales se révèlent fort agréables et parfaitement dépourvues de crispation.

Aigu : Du fait de la signature sonore, ce dernier ne s’étend volontairement pas en abandonnant des microdétails. Ici tout est simplement en place pour offrir une concentration d’écoute sur le médium et le bas médium. Les timbres des instruments, légèrement matifiés, ne sont donc pas trahis le moins du monde.

Dynamique : Le DA-300 fait à ce niveau preuve d’une belle présence en offrant une fluidité de restitution satisfaisante sur les accélérations. La sensation de compression s’efface également avec naturel face à un chant de ténor. L’électronique dispose également de bons étages de sorties analogiques favorisant la sensation de dynamique.

Attaque de note : Loin de s’imposer d’un ton analytique, les notes sont ici distinctes, complétées d’harmoniques imposés par le rythme des traitements de l’AL32. L’essentiel du message est, cela dit, correctement rapporté, point fort pour un équipement de cette gamme.

Scène sonore : L’image stéréo s’offre avec une extension en largeur favorisant la perception des silences. L’impression de plans est ici parfaitement crédible en profondeur, avec toutefois comme toujours sur ces petits appareils une limitation à reproduire les très grands ensembles.

Transparence : Sur les performances vocales ou les petites formations, l’impression au-delà de la signature sonore donne de très bons résultats. La présence un peu insistante des basses renforce la sensation d’intimité, alors que sur les grands ensembles symphoniques elle peut parfois surprendre.

Qualité/prix : Pour qui cherche un petit convertisseur de salon au look résolument moderne, des commandes tactiles simplifiées et un son chaleureux, le DA-300 USB est sans doute la bonne réponse. A notre sens parfaitement positionné dans sa gamme de prix, il a donc, à juste titre, retenu notre attention.

Verdict
Denon sait indéniablement proposer des recettes technologiques qui séduisent. Une texture sonore mate et chaleureuse apporte une écoute fort agréable à la longue. A la fois beau, solide, tactile, ce petit convertisseur saura certainement définitivement réconcilier la musicalité et l’esthétisme que l’on attend d’un appareil de salon.

Fiche technique
Origine : Japon
Dimensions : 170 x 94 x 182 mm
Poids : 1,5 kg
Réponse en fréquence : 2 Hz à 50 kHz
Rapport signal/bruit : 112 dB
Marge dynamique : 105 dB
THD+N : 0,0018 % à 1 kHz
Format PCM : jusqu’à 24 bits/192 kHz
Format DSD : 2,8 MHz et 5,6 MHz