Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

ENCEINTE

FOCUS AUDIO FC9SE

La gamme Classic Series du fabricant canadien Focus Audio comprend six modèles dont la colonne FC9 SE, remplaçante en haut de l’affiche de la FC9. Malgré le prix très attractif de cette série d’enceintes, elle reprend l’esprit et certaines technologies qu’applique le constructeur à tous ses autres modèles, sans oublier d’être musicale.

Quand on étudie les différentes séries d’enceintes Focus Audio, on s’aperçoit rapidement que le constructeur ne travaille presque essentiellement qu’en deux voies. Le principe « deux voies » est celui qui se rapproche le plus de la source d’émission ponctuelle, le plus favorable pour émettre les ondes sonores en phase parfaite.

Deux voies à l’unisson
La FC9SE prend la place occupée jusqu’à présent par le FC9, la principale modification réside dans le remplacement du tweeter et du filtrage le concernant. Cette colonne est une deux-voies à trois haut-parleurs dont deux sont utilisés pour le grave médium. Toutes ces unités sont contrôlées puis appariées in situ de manière à obtenir des ensembles de haut-parleurs cohérents en performances. Le grave médium jusqu’à 2 kHz est traité par deux transducteurs de 18 cm fabriqués dans le nord de l’Europe sur cahier des charges Focus Audio. Ils sont électriquement raccordés en parallèle et reçoivent une membrane en fibres de verre montée sur une suspension en demi-rouleau à forte capacité d’élongation. Ils se débattent dans une charge bass-reflex dont l’évent d’accord est situé à mi-hauteur à l’arrière de l’enceinte, un montage qui limite les effets de sol (bosse d’amplitude marquée dans l’extrême grave). Le tweeter est à dôme souple (il était à dôme annulaire sur la FC9). Il est doté d’une cavité amortissante et non résonante à l’arrière du dôme qui lui permet une réponse sans accidents jusqu’à 25 kHz. Le filtre met en œuvre des composants adaptés (inductances à air, condensateur à film polypropylène, résistances non inductives) et un câblage en l’air en cuivre très pur jusqu’au bornier simple à fiches spécifiques en métal massif doré. L’ébénisterie est en médium de 25 mm d’épaisseur avec un baffle support de 50 mm dont les arêtes sont biseautées à proximité du tweeter afin de diminuer les effets de diffraction. Le placage de toute beauté est en véritable essence de bois naturel. La colonne repose sur un socle rapporté équipé de quatre pointes ajustables (que nous recommandons d’installer pour dégraisser le grave).

Fabrication et écoute

Construction : La construction de la FC9SE est tout à fait irréprochable. L’assemblage de l’ébénisterie avec ses angles soigneusement biseautés et le placage de toute beauté en font vraisemblablement une des plus « luxueuses » colonnes dans cette gamme de prix. Le bornier spécifique en métal massif et doré indique l’attention portée aux détails par Focus Audio sur une enceinte d’entrée de gamme.

Composants : Le choix des différents composants de l’enceinte a été effectué à la fois de manière scientifique par simulation informatique, puis empirique par la validation par l’écoute. Les deux sont indissociables et les résultats d’écoute le confirment. Les trois haut-parleurs d’origine scandinave et les éléments résolument audiophiles du filtre ont tous suivi une démarche sélective identique à celle des modèles haut de gamme du fabricant.

Grave : Le grave est profond et d’une articulation tout à fait correcte. L’accord subjectif de l’enceinte va chatouiller l’extrême grave et contribue ainsi à construire des soubassements correctement détourés (ligne de basse synthétique sur « Moonlight on Spring River » par Zhao Cong). Un résultat obtenu également par l’absence de toniques ou autres vibrations désagréables de la part de l’ébénisterie.

Médium : Sur « Ha Vinto Amor » d’Antonio Caldera interprété par Simone Kermes, nous avons retrouvé une palette de couleurs fondamentalement proche de celles proposées par nos enceintes repères. Le léger manque de nuances à la frontière avec le tweeter n’empêche nullement d’apprécier l’intensité de l’interprétation.

Aigu : L’aigu est bien intégré et la fusion avec le médium s’effectue avec plus de douceur. Il manque un peu de matière au registre (cuivres de batterie un poil minces sur « My Treasure » par Sinne Eeg) mais on reste assez épaté par la qualité du fouillé distillé. L’équilibre et l’étendue obtenus entre l’extrême grave et l’extrême aigu sont assez uniques dans cette gamme de prix.

Dynamique : L’éternelle question pour un concepteur d’enceintes deux voies est de trouver le meilleur compromis de haut-parleur pour une reproduction du grave et du médium en adéquation avec la rapidité et l’analyse de l’aigu. Un diamètre de 17/18 cm semble tendre vers un certain idéal capable de véhiculer simultanément consistance et subtilités. À l’évidence, c’est le cas pour les FC9SE qui nous gratifient d’une belle énergie sur les transitoires percutants (partition de la batterie, « Animal » par Francis Cabrel) et de délicatesse sur les pianissimo et autres micromodulations (percussions diverses sur « Moonlight on Spring River » par Zhao Cong).

Attaque de note : Les enceintes Focus Audio se caractérisent notamment par une sensibilité au-dessus de la moyenne. Cette spécificité est précisément favorable à une bonne réponse sur signaux transitoires et par conséquent sur les attaques de notes. De ce point de vue, la FC9SE est une véritable Focus Audio, elle fait preuve d’une excellente réactivité dont découle une palette tonale variée qui permet d’apprécier le cœur de chaque œuvre.

Scène sonore : La mise en œuvre des haut-parleurs proches les uns des autres sur un baffle étroit n’est pas sans rappeler celle d’une enceinte compacte. Si on ajoute à cela l’optimisation du filtrage pour une transition sans heurts, on aboutit à un produit en phase avec la théorie. La scène sonore des FC9SE s’impose par une aération et une ampleur remarquables qu’on rencontre plus souvent avec des enceintes de gammes supérieures. La focalisation des sources est nette, le rendu des ambiances sans équivoque.

Transparence : Quand on commence à écouter une Focus Audio, on est interpellé par ce mélange de transparence, d’aération et d’immédiateté qui imprègne la restitution. Une Focus Audio, ça respire, et les FC9SE ne dérogent pas à cette caractéristique. La réponse en fréquence est particulièrement étendue avec un léger effet physiologique engendré par un grave de belle facture et un aigu analytique. Ce ne sont pas les colonnes les plus neutres que nous ayons testées, mais nous adhérons pleinement à leur restitution enlevée et vivante.

Rapport qualité/prix : Quand on fait le bilan, on en conclut que les FC9SE sont extrêmement bien placées en termes de prix. Elles sont réalisées avec un soin extrême à partir de composants triés et sélectionnés selon un processus imparable de mesures et d’écoutes. Ces colonnes canadiennes en tenue classique mais très élégante proposent une écoute mêlant fidélité et vivacité, aux antipodes des restitutions calibrées où tout est magnifiquement timbré, très propre, aligné au millimètre mais dont on se lasse rapidement.

Verdict
Les Focus Audio FC9SE sont des enceintes pour vivre la musique, comme sont d’ailleurs tous les modèles de ce constructeur canadien que nous apprécions depuis longtemps. La fabrication de haut niveau confère visuellement de la classe à ce modèle dont la section technique a elle aussi été soignée. La restitution de qualité implique l’auditeur grâce à l’enthousiasme permanent du message diffusé. Les FC9SE dépoussièrent quelque peu le concept colonne dans cette tranche de prix. Une réussite très abordable.

Fiche technique
Origine : Canada
Prix : 3 600 euros
Dimensions : 203 x 1 092 x 330 mm
Poids : 31 kg
Réponse en fréquence : 35 Hz à 25 kHz à ± 3 dB
Sensibilité : 91 dB/W/m
Impédance nominale : 4 ohms
Puissance recommandée : 20 W à 500 W