Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

ENCEINTE

PENAUDIO CENYA SIGNATURE

Lancée officiellement au dernier High End de Munich, la série Signature du constructeur finlandais Penaudio comprend trois enceintes conçues à partir de modèles existants. Plus qu’une simple évolution,il s’agit de véritables nouveautés dotées d’améliorations techniques notables validées par une restitution sensiblement plus réaliste.

La société Penaudio basée à Helsinki, capitale de la Finlande, a été créée par Sami Pentillä également concepteur des produits. Elle fabrique une gamme d’enceintes acoustiques dont le design reprend les idées fondatrices de designers finlandais comme Alvar Aalto. Les formes épurées et l’usage intensif du bois pour les ébénisteries et les supports rappellent l’origine scandinave des produits.

L’excellence SEAS
La Cenya Signature reprend le concept de la Cenya, compacte deux voies à deux haut-parleurs, mais avec un volume supérieur et quelques modifications techniques. Par ailleurs elle reçoit, comme les autres modèles de la série, une plaque commémorative Sami Pentillä Edition avec signature de M. Pentillä. L’ébénisterie est en médium de 19 et 22 mm avec placage sur les deux faces en contreplaqué de bouleau finlandais et amortissement des flancs par plaque de bitume. Le haut-parleur de grave-médium est toujours un SEAS Excel, mais le diamètre passe de 145 mm pour la Cenya à 160 mm. La membrane en magnésium traité montée sur un saladier en métal injecté est suspendue par un demi-rouleau en caoutchouc. Une ogive centrale en cuivre aide à la dissipation des calories et élimine certaines résonances pouvant apparaître dans le support de la bobine mobile. La charge bass-reflex à évent arrière en aluminium gagne en volume par rapport au modèle Cenya. Le tweeter provient lui aussi du catalogue SEAS Excel, il s’agit du modèle Crescendo qui équipe la Sinfonia, le fleuron du catalogue Penaudio. Le dôme de 29 mm en Sonomex à suspension couronne large est installé au centre d’une amorce de pavillon en laiton chromé. Il résonne très bas vers 500 Hz, autorisant un filtrage à faible pente vers 4 000 Hz. Le circuit magnétique breveté Hexadym est composé de six barreaux radiaux de néodyme autour d’une cavité amortissante en zinc injecté derrière le dôme. La bobine courte de type « underhung » réduit la distorsion même sur les fortes sollicitations. Le bornier est confié à deux généreuses fiches WBT 0702 plaquée rhodium, le filtrage revisité utilise des condensateurs SCR au polypropylène et des selfs à air.

Fabrication et écoute

Construction : Cette petite compacte est fort bien réalisée, on a vraiment l’impression qu’elle a été assemblée à partir de plusieurs tranches de contreplaqué. Le montage des haut-parleurs est très soigné, le lamage dans lequel ils sont emboîtés est impeccable. La profondeur de l’enceinte évite les retours d’ondes trop rapides vers la membrane, et l’étroitesse du baffle support contribue à régulariser la réponse polaire tout en cassant les diffractions éventuelles.

Composants : Le constructeur finlandais est un adepte des transducteurs norvégiens Seas. La Cenya Signature perpétue cette tradition, sommes-nous tentés de dire, et cette version précisément Signature se voit équipée de modèles plus élaborés que ceux montés sur la version Cenya standard, avec notamment un tweeter de la gamme Excel. Le volume interne et l’épaisseur des parois progressent également pour accueillir dans de meilleures conditions une unité de grave-médium plus performante.

Grave : Nous devons admettre que nous avons été bluffés par ce que nous ont proposé les Cenya Signature. Le registre de grave se développe avec une assise que nous n’imaginions pas même avec les enceintes éloignées des murs. La légère emphase créée par un accord judicieux du bass-reflex augmente la sensation de poids et équilibre ainsi la balance tonale. L’extrême grave reste évidemment court, mais on ne se sent pas frustré outre mesure. Attention au câblage très influent dans ce registre !

Médium : La qualité des timbres est tout à fait excellente. Le choix du constructeur de ne pas filtrer avant 4 000 Hz permet au transducteur de grave-médium de diffuser un message très cohérent en phase et en palette harmonique dans une zone particulièrement riche en informations. La voix de la soprano Simone Kermès (CD test Cabasse) ne perd rien de son grain et de son émotion habituelles. Les ambiances sonnent avec un soupçon de matité qui n’entame aucunement la crédibilité du flux musical.

Aigu : L’aigu est distillé en continuité parfaite avec le reste du spectre, la fusion des registres est absolument inaudible. L’impression est d’écouter un seul et unique haut-parleur, une source ponctuelle d’émission sonore. Le tweeter Excel file haut avec de la matière, son dôme large insuffle une bonne dose d’énergie au message sans brillance artificielle. La texture apparaît notamment plus épaisse (cuivres de batterie plus réalistes, piste « My Treasure » par Sinne Eeg) qu’avec un dôme de 25 mm.

Dynamique : Avec des compactes, on recherche avant tout le raffinement tonal, l’image stéréo et la scène sonore que ces enceintes sont capables de distiller. Et les Cenya Signature excellent dans ces trois disciplines. Leur pouvoir d’analyse est réel sur les micromodulations qu’elles restituent avec des écarts de niveau respectés sur toute la bande. Moins à l’aise sur les transitoires puissants, elles restent néanmoins droit dans leurs bottes grâce à un taux de distorsion subjective extrêmement bas.

Attaque de note : Durant nos différentes écoutes, jamais nous n’avons ressenti la moindre lourdeur ou le moindre traînage de la part des Cenya Signature. Elles manifestent une excellente réactivité sur toute la bande audible sans pour autant paraître trop tendues, vertes ou agressives. La palette de couleurs est donc large
et confère au message beaucoup de crédibilité dans le développement des notes. Elles s’éteignent peut-être un peu plus rapidement qu’à l’accoutumée, mais sans contrainte. La lisibilité ne faiblit pas sur les partitions complexes.

Scène sonore : On retrouve sur ce critère tous les bénéfices d’une enceinte compacte bien mise au point comme la Cenya Signature. La scène sonore s’épanouit avec une ampleur magnifique et les dimensions virtuelles conservent
des proportions parfaitement crédibles grâce à une restitution précise des détails d’ambiance. L’image s’établit dans une perspective spatiale conforme à chaque piste en écoute et qui peut donc sortir allègrement du cadre géométrique du triangle d’écoute.

Transparence : Le bouquet de qualités offert par ces compactes Penaudio reflète la mise au point élaborée du produit. La restitution est extrêmement cohérente et la définition haute. La réponse en fréquences est parfaitement équilibrée, ce qui reste assez rare pour ce type d’enceintes plus généralement montantes. La transparence de la restitution est évidente et on apprécie le côté authentique de ce qu’on entend.

Rapport qualité/prix : L’inflation est passée par là… La Cenya Signature affiche 2 000 euros de plus que ce que coûtait la Cenya testée il y a presque deux ans. Les améliorations techniques apportées à cette nouvelle version et les performances d’écoute supérieures justifient probablement cette hausse sensible de tarif. L’enceinte capable de rivaliser avec plus volumineuse et plus haute qu’elle est tout à fait désirable, mais la somme demandée reste malgré tout importante.

Verdict
Nos attentes envers les Penaudio Cenya Signature ont été plus qu’exaucées. Leur gabarit « Weight Watcher » cache en réalité une musicalité XXL qui est la marque de fabrique des créations de Sami Penttilä. La restitution est pleine, le message équilibré et intense de ces compactes étonnera les plus blasés. La fabrication est de haute qualité autour de haut-parleurs de renommée mondiale montés dans un écrin miniature. Coûteux mais vraiment délicieux.

Fiche technique
Origine : Finlande
Prix : 4 990 euros
Dimensions : 315 x 175 x 295 mm
Poids : n.c.
Haut-parleurs :
grave-médium 160 mm,
aigu à dôme 29 mm
Réponse en fréquence : 43 Hz - 30 kHz à ± 3 dB
Puissance recommandée : > 50 W
Sensibilité : 86 dB/2,83 V/m
Impédance nominale : 4 ohms