Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

ENCEINTE

FOCUS AUDIO FP 90 SE

La marque canadienne Focus Audio existe depuis 1993 et se spécialise principalement dans la conception et la fabrication d’enceintes acoustiques qui se subdivisent en quatre gammes, correspondant à autant de budgets différents.

Focus Audio a conçu quatre gammes d’enceintes acoustiques convenant à la haute-fidélité comme au home-cinéma, puisque les séries Classic, Signature et Prestige s’articulent autour de colonnes, d’enceintes de bibliothèque pouvant faire office de diffuseurs surround et d’au moins une enceinte centrale. Seule la gamme Master, de loin la plus onéreuse, se compose de « seulement » trois colonnes… Le banc d’essai porte sur le modèle le plus évolué de la série Prestige ; il succède à la FP 90, en ajoutant le suffixe “SE”, afin de marquer les améliorations par rapport à la première version. Cette enceinte appartient à la série Prestige, dont vous avez pu voir une autre de ses représentantes, l’enceinte de bibliothèque FP 60 SE, testée dans le numéro 181 de votre magazine favori (septembre 2012).

Une conception très aboutie
Le coffret présente un baffle chanfreiné, afin de casser les ondes stationnaires pouvant revenir sur la colonne après avoir été réfléchies sur les murs. Cet aménagement, ayant pour but d’améliorer les performances des FP 90 SE, renforce également leur aspect esthétique en affinant les lignes. Le constructeur a choisi une structure à trois voies, le boomer étant décompressé par un évent bass-reflex, débouchant au dos de l’ébénisterie, à proximité du bornier de haute qualité, prévu tant pour le bicâblage que pour la biamplification. Le coffret, réalisé en MDF de haute densité, présente des parois de 2,5 cm d’épaisseur, doublée pour le baffle, ce qui porte donc cette dernière à deux pouces, soit un peu plus de 5 cm. À l’intérieur du coffret, le constructeur a installé des raidisseurs aux endroits stratégiques. Mais, en y regardant de plus près, ces ajouts ne servent pas en totalité à l’augmentation de l’inertie du coffret : il s’agit d’un barrage, à l’instar des petites pièces de bois que l’on colle sous les tables de résonance des guitares acoustiques afin d’améliorer leur sonorité. Dans la même logique, la présence de ce barrage explique la disposition partielle de matériaux absorbants à l’intérieur de l’enceinte : une sorte de fibre, assez dense, est installée à la base de la colonne, tandis que les parois emploient de la mousse synthétique blanche de type « Dupont de Nemours ». Soulignons le souci du détail des concepteurs pour l’élaboration du coffret des FP 90 SE…

Coniques et germaniques
Depuis de nombreuses années, Focus Audio exploite des boomers et des médiums de la marque allemande Eton. Cette firme a breveté des membranes appelées Hexacone, reconnaissables à leur motif hexagonal, en nid d’abeilles. Elles se composent d’un sandwich Kevlar/Nomex/Kevlar : ces deux matériaux, connus pour leur légèreté et rigidité, appartiennent à la famille des aramides. Une telle combinaison élimine pratiquement tout risque de fractionnement dans les basses fréquences. Les transducteurs Eton montés dans la FP 90 SE ne figurent pas au catalogue du constructeur allemand. En effet, ils ont été conçus sur mesure pour Focus Audio : un boomer d’environ 23 cm de diamètre et un médium de 14 cm, construits suivant des tolérances très serrées, afin de pouvoir apparier les enceintes au point d’obtenir une parfaite identité gauche et droite. Ces transducteurs ont été optimisés dans le but de garantir une réponse impulsionnelle optimale, une tenue en puissance accrue, un taux de distorsion très faible et la meilleure diffusion possible.

Un tweeter de haut de gamme
Focus Audio a remplacé le tweeter Scan Speak de la série Revelator par un autre modèle, choisi dans la gamme Illuminator du même constructeur. La volonté de rendre les fréquences élevées moins directives, plus régulières et de gagner en précision a dicté le changement du haut-parleur d’aigu, équipé d’un dôme en tissu imprégné de 2,54 cm de diamètre. Cette membrane possède une suspension périphérique qui lui confère une excursion importante, sans risque d’augmenter la distorsion, grâce à l’énorme champ magnétique orienté et homogène, grâce au concours d’aimants au néodyme.

Un filtrage soigné
Focus Audio a étudié chaque détail du filtrage, tant dans la détermination des fréquences de transition et des pentes que dans le choix des composants à tolérance très serrée, pour les mêmes raisons que pour celui des transducteurs. Le filtre à trois voies du troisième ordre (pentes de 18 dB par octave) aiguille le grave vers le boomer jusqu’à 150 Hz, fréquence à laquelle le médium prend le relais, avant de laisser la main au tweeter à 2,5 kHz. Ce filtre présente un câblage dit « en l’air », ce qui l’affranchit des pertes et des effets capacitifs d’un circuit imprimé. Les éléments de filtrage se répartissent entre des self-inductions en fil de Litz en cuivre pur Solen, cette marque fournissant également les condensateurs au polypropylène. Ces derniers partagent le filtrage avec des modèles au polystyrène de chez Real Cap. Le câblage interne fait appel à la marque Cardas, dont la qualité n’est plus à démontrer.

Fabrication et écoute

Construction : Ces élégantes colonnes aux chanfreins allégeant leur esthétique ne souffrent d’aucune critique dans la réalisation et la finition exceptionnelle, tant sur le plan de l’ébénisterie que pour l’implantation des transducteurs et du bornier de connexion à l’amplificateur. L’épaisseur des parois de l’ébénisterie explique en grande partie le poids des FP 90 SE.

Composants : Les transducteurs, choisis pour leurs hautes performances, sont issus du constructeur allemand Eton pour le boomer et le médium, tandis que le tweeter provient de chez Scanspeak. Cette fois, si Focus Audio a renouvelé sa confiance au facteur danois de transducteurs, il a remplacé le tweeter Revelator, reconnaissable à sa pièce de phase collée sur la membrane, par un autre modèle moins directif. Le filtrage fait lui aussi appel à des composants de haute qualité.

Grave : On reconnaît une excellente enceinte à de nombreux paramètres, à l’écoute, à commencer par la qualité de restitution du grave. Ce registre s’exprime avec précision et rapidité, tout en haute définition, sur ces Focus Audio. Sa neutralité de bon aloi a tendance à s’effacer derrière le programme musical, retranscrit avec une musicalité et une pureté exceptionnelles.

Médium : Les FP 90 SE présentent, dans ce registre, une aération et un naturel que l’on aimerait retrouver plus souvent. Ces enceintes se montrent imperturbables aux variations du signal dans la bande médiane, que celui-ci soit simple ou très complexe. A aucun moment, les Focus Audio ne perdent le sens du détail, quels que soient le niveau sonore d’écoute et la richesse des timbres à restituer. Les voix, tant masculines que féminines, profitent de cette haute définition en s’exprimant avec un naturel saisissant.

Aigu : Malgré la charge de travail importante pour un tweeter fonctionnant à partir de 2,5 kHz, on ne ressent aucune coloration. Ce Scanspeak fait preuve d’un filé remarquable dans les fréquences élevées et d’une richesse de nuances
qui s’explique en partie par la vivacité de sa réponse impulsionnelle. L’adaptation avec le médium est idéale, car à eux deux, ils forment une très belle cohérence harmonique, dans un respect scrupuleux de la phase, ce qui induit, en toute logique, des transitoires faisant preuve de réalisme.

Dynamique : Les Focus Audio savent tirer parti des électroniques qui leur sont raccordées. Ici, notre amplificateur FM Acoustics F30 B et ses 150 W par canal sous 8 ohms donne le meilleur de lui-même, grâce à des enceintes sachant suivre la dynamique des audiogrammes sans perdre leur cohérence. Les signaux de faible amplitude sont restitués sans simplification du spectre harmonique, tandis que sur les fortissimi, on ne perçoit pas, à l’écoute, de remontée de distorsion.

Attaque de note : La cohérence et la rapidité de réaction des FP 90 SE, constatées dans les tests ci-dessus, associées à un bon respect de la phase acoustique, se traduisent en attaques de notes remarquables d’authenticité. Lorsqu’on a eu la chance d’assister, voire de participer à quelques-uns des audiogrammes de test, on ne s’en rend que mieux compte. De plus, la bande passante étendue du tweeter, qui monte jusqu’à 25 kHz, n’est pas étrangère à ces attaques de notes, ne serait-ce que pour la relation physique existant entre bande passante et temps de montée.

Scène sonore : La cohérence générale de ces Focus Audio, de même que l’appairage des transducteurs et des composants des filtres contribuent à l’installation d’une scène sonore à l’image de celle que les ingénieurs du son ont définie. Cette image sonore est, en effet, la résultante, sur une prise de son en stéréo de phase, des dimensions physiques de la salle de concert. Le confort et la précision de l’écoute passent aussi par une excellente focalisation des différentes sources instrumentales dans l’espace, s’inscrivant dans une acoustique naturelle. Le remplacement des tweeters par une référence présentant moins de directivité a joué un rôle marquant dans cette évaluation très positive.

Transparence : La musicalité dans ce qu’elle a de plus fidèle s’accompagne d’une absence de coloration et d’un respect scrupuleux des timbres et de la dynamique. Les FP 90 SE ont pourtant subi des tests d’écoute nombreux et sans concession, afin de bien les définir et surtout bien profiter de leurs performances en termes de réalisme sonore. Aux plages musicales habituelles, ont succédé des audiogrammes tels que l’enregistrement Soundcheck d’Alan Parsons destinés aux professionnels du son, succession de morceaux de musique et de plages incluant des prises de son dans la nature et autres réjouissances difficiles à retranscrire… N’oublions pas Radio K.A.O.S., second album solo de Roger Waters, ex-bassiste des Pink Floyd, un monument musical fort bien réalisé. Les Focus Audio n’ont jamais failli, ni sur ces dernières épreuves, ni sur les précédentes.

Qualité/prix : Le soin apporté, dans tous les domaines possibles, à la réalisation de ces colonnes de Focus Audio et les résultats de très haut niveau obtenu se traduisent par un prix conséquent, mais pas exorbitant. Ces FP 90 SE présentent, en effet, une très haute musicalité, grâce à des choix très pertinents en amont, que ce soit celui des transducteurs, la conception de la colonne, ou encore la précision du filtrage et la qualité câblage interne. Au-delà de 10 000 euros, nous avons tendance à apposer la mention « sans objet ». Cela posé, il ne serait pas inutile d’ajouter que le prix de ces colonnes se justifie largement en tout point.

Verdict
Facilement logeables dans tout intérieur, à la fois élégantes et discrètes, les Focus Audio FP 90 SE présentent des performances de haute volée qui leur garantissent une place de tout premier plan dans la catégorie très disputée des enceintes colonnes à trois voies aux alentours de 10 000 euros la paire. Avant tout investissement dans une paire d’enceintes, il apparaît donc intéressant de tendre une oreille attentive (voire deux !) à l’écoute de ces Focus Audio…

Fiche technique
Origine : Canada
Prix : 10 490 euros la paire
Dimensions : 1 090 x 290 x 390 mm
Poids : 40 kg
Réponse en fréquence : 25 Hz à 25 kHz ± 3 dB
Puissance admissible : de 50 à 500 W sous 8 ohms
Impédance nominale : 8 ohms
Sensibilité : 87 dB pour 1 W à 1 m
Fréquences de transition du filtre 3 voies : 150 Hz et 2,5 kHz à 24 dB par octave