Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité Logo du site haute fidélité

ENCEINTE

DAVIS ACOUSTICS CEZANNE HD

Dernière création en date du fabricant troyen, la Cezanne est une colonne trois voies dont l’ambition est de proposer une écoute de qualité satisfaisant à la fois le mélomane et l’audiophile. Deux concepts d’écoute différents que la Cezanne va sans doute réconcilier.  

Nouvelle venue dans la gamme Lifestyle, l’idée derrière la Cezanne a été de développer et de mettre au point une enceinte universelle, intermédiaire en termes de gamme et capable de restituer toute la finesse d’un orchestre de chambre comme l’énergie d’une formation de rock. Il fallait donc qu’elle soit naturelle et détaillée dans le médium aigu, d’une part, et qu’elle puisse asseoir la restitution sur des premières octaves convaincantes.  

Un défi savamment relevé

La Cezanne est une trois-voies installée dans une ébénisterie en médium laqué piano noir du plus bel effet. Les flancs galbés réduisent la largeur du baffle support où sont installés trois haut-parleurs. L’intérieur est divisé en deux : le volume inférieur de grave accordé en bass-reflex avec un évent de grand diamètre frontal, surmonté du volume de grave médium aigu, lui aussi bass-reflex avec évent arrière. En fait, la Cezanne reprend le concept inauguré sur la Matisse avec une enceinte compacte large bande travaillant dès 80 Hz assistée d’une enceinte de grave. Un haut-parleur de 17 cm à membrane légère et rigide en fibres de cellulose gère les basses fréquences. Le médium est traité par une unité de 13 cm à membrane en kevlar mue par une double ferrite. L’aigu est confié à un tweeter à cône, spécialité Davis. Ce cône en fibre de kevlar tressé avec ogive centrale de régularisation de la dispersion distille une réponse spatiale et tonale très proches de celles du médium. Le filtrage est du premier ordre dans le grave avec deux selfs « série » volontairement montées en parallèle, solution meilleure à l’écoute, et du second ordre ajusté par Davis entre le médium et l’aigu, ajustement de la valeur du condensateur pour s’affranchir de sa « sonorité ». Le bornier double à barrettes nickelées pourra faire l’objet d’essais de raccordements et de straps filaires. Nous avons adopté pour nos tests en mono-câblage le branchement du câble haut-parleur sur les bornes supérieures pour une fidélité accrue, le signal au-delà de 80 Hz ne transitant ainsi plus par les barrettes.  

Fabrication et écoute

Construction : La Cezanne bénéficie d’une finition de très belle qualité, digne d’une enceinte coûtant beaucoup plus chère. L’assemblage des haut-parleurs est précisément réalisé. La séparation interne à mi-hauteur et les différents renforts rigidifient sérieusement la structure.

Composants : Les haut-parleurs de grave et de médium, issu de celui des Matisse, ont été spécifiquement fabriqués pour ce modèle. Le superbe tweeter à cône décliné du modèle mis en œuvre sur les Karla redonne ses lettres de noblesse à cette technologie délaissée par la concurrence. Le filtrage, qui calque sa structure de celui des Matisse, a été validé par des écoutes intensives.

Grave : Le nouveau 17 cm se montre très à l’aise dans la restitution des premières octaves, à l’évidence la charge a été peaufinée aux petits oignons. Une fois les enceintes montées sur leurs pointes de découplage, la ligne de basse synthétique sur « Moonlight on Spring River » par Zhao Cong descend étonnamment bas avec une articulation très correcte.

Médium : L’arrangement « compacte large bande et enceinte de grave » confère à la Cezanne une écoute très large bande. L’impression est d’écouter un haut-parleur unique ! Les deux haut-parleurs à cône apportent une grande cohérence à la restitution en termes de timbres très subtils et de diffusion spatiale.

Aigu : La technologie composite de la membrane en cône du tweeter développe un remarquable compromis sonore. Les notes et leurs extensions sont à la fois très filées, avec un dégradé harmonique étendu, et particulièrement palpables, matérielles. Les percussions sur « Moonlight on Spring River » revêtent notamment un caractère authentique que peu de modèles à dôme sont à même de véhiculer.

Dynamique : Les Cezanne se sont montrées réactives quel que fut le niveau d’écoute. Les transitoires sont reproduits avec un respect appréciable de l’énergie originale et avec une répartition uniforme le long de la bande audible. Le grave légèrement rond n’entame pas subjectivement le rendu un poil plus volontaire des autres transducteurs.

Attaque de note : Néanmoins et pour rebondir sur ce qui vient d’être écrit, l’unité de 17 cm est suffisamment rapide pour réagir aux diapasons du médium et de l’aigu. La fusion des registres est excellente et permet une réponse en phase et en rythme des trois haut-parleurs sur l’ensemble du spectre reproduit. À l’exemple du saxophone ténor sur « Too Darn Hot » par le Jan Harbek Quartet qui apparaît parfaitement détouré, plein et subtilement détaché des autres instruments. Un relief musical et spatial que nous entendons assez rarement.

Scène sonore : L’étroitesse du baffle support et le fonctionnement en large bande sur la quasi-totalité du spectre sonore contribuent à une excellente réponse en phase des transducteurs. Par conséquent, la scène sonore apparaît subjectivement homogène, en place. Nous avons apprécié l’ampleur du rendu dans les trois plans géométriques (espace et aération sur « Moonlight on Spring River ») et la remarquable focalisation des sources.

Transparence : Les prestations musicales des Cezanne sont assurément remarquables. La bande passante est très étendue aux deux extrémités, les timbres sont d’un grand naturel et la scène sonore comme l’image stéréo bien établies devant l’auditeur. Elles ne représentent pas une charge complexe pour l’amplificateur, mais nous recommandons néanmoins de les associer à une électronique tenue dans le bas afin de bien contrôler le haut-parleur de grave.

Qualité/prix : Le lecteur aura compris que ces Cezanne sont de redoutables colonnes, d’autant plus redoutables qu’elles sont proposées à un prix on ne peut plus agressif. Elles disposent de tous les atouts pour pouvoir être comparée à beaucoup de modèles dans un créneau de prix allant jusqu’au double du leur.  

Verdict

Davis Acoustics avait déjà montré l’étendue de son talent en proposant il y a quelques années la petite colonne Matisse à l’exceptionnel rapport qualité/prix. Avec la Cezanne, il remet le couvert dans une gamme supérieure et ça risque de faire très mal à la concurrence… Superbe finition, haut-parleurs maison de grande qualité, réglages finement optimisés et au final, écoute de haute musicalité. Une recommandation amplement méritée !  

Fiche technique

Origine : France

Prix : 2 500 euros

Dimensions : 234 x 1 032 x 330 mm (hors tout, socle inclus)

Poids : 25 kg

Réponse en fréquence : 40 Hz – 40 kHz

Sensibilité : 91 dB/W/m

Impédance minimale : 4 ohms

Puissance admissible : 150 W

Finition : laque noire