Bannie_re_provisoire

ENCEINTE

BMC PURE VOX

78

79

 

L’allemand BMC remet le couvert avec la série Pure. Nous avons eu le plaisir ces derniers mois de tester ses électroniques, voici maintenant une enceinte bipolaire tout en métal. La fameuse deutsche Qualität s’affiche donc sans aucun complexe, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.  

Force est de constater que la Pure Vox a de quoi surprendre. A mi-chemin entre l’enceinte de bibliothèque et la colonne, usinée nativement d’un tenant, elle met en scène la technologie bipolaire. Compacte, l’enceinte bipolaire vise à se substituer à plusieurs enceintes pour offrir une scène sonore plus holographique et étendue qu’en simple stéréophonie. Si son placement peut se révéler plus compliqué pour pouvoir profiter des effets offerts par le couple de haut-parleurs hors phase arrière, nous allons voir que le résultat est pour le moins efficace ! BMC revient donc avec une structure d’enceinte close. Sur le baffle plan, siègent un tweeter AMT et un haut-parleur couvrant le médium bas du spectre. Ces derniers sont tous deux issus d’une conception maison. La technologie AMT (Air Motion Transformer) a été inventée par Oskar Heil. Elle déplace l’air en masse par un mouvement quasi perpendiculaire à l’aide d’une feuille plissée. Cette dernière est positionnée entre un ensemble d’entretoises en aluminium et placée dans un champ magnétique de haute intensité. Le woofer de 175 mm est, quant à lui, réalisé à l’aide d’une membrane en composite kevlar/fibre de verre. Sa bobine de 1 pouce est montée sur support Kapton (film de polyamide). Elle est de type suspendue (overhung), c’est-à-dire avec un aimant long et un écart faible, bobinée sur deux couches. Système bipolaire oblige, le même montage se retrouve à l’arrière de l’enceinte, mais ici sur un plan à 45 degrés. Le corps de l’enceinte, fait d’une pièce, est usiné dans la masse à l’aide d’une presse appliquant une pression de 1 200 tonnes. En aluminium extrudé, l’épaisseur varie selon les zones pour une meilleure maîtrise des résonances internes. L’enceinte existe en deux couleurs : aluminium ou bleu titane. A l’intérieur, plusieurs couches de matériaux amortisseurs de différentes qualités sont empilées sur les parois et les barres de stabilisation du pied. La conception close impose une maîtrise rigoureuse des effets résultant des résonances internes, notamment pour garantir la fermeté en bas du spectre. A l’écoute, nous avons d’ailleurs pu constater l’absence de sensation de pompage présent sur les systèmes à évents. Notons que le pied est également équipé de patins en téflon sur tige filetée pour faciliter le placement. A l’arrière, les connecteurs, situés en bas du pied, offrent une connexion par fiches banane, fourche ou câbles nus. Ils sont d’ailleurs originalement complétés par une fiche de type SpeakON. Enfin, un interrupteur à trois positions permet d’agir sur la tonalité du filtrage.  

80

Fabrication et écoute

Construction : Que dire, nous sommes totalement sous le charme de cette structure métal, loin de toute sensation de froideur, elle est à la fois design et faite pour durer. Le soin apporté au montage des haut-parleurs sur le baffle et les sorties à l’arrière est également exemplaire.

Composants : Avec des composants d’origine BMC, l’allemand met tous les atouts de son côté. L’emploi de tweeter AMT donne ici un filé qui laisse rêveur en termes d’équilibre. Le woofer est, quant à lui, soigneusement géré et la transition avec le tweeter indolore. Le filtre, pour sa part, coupe à 2 300 Hz sur une pente de 12 dB/octave. Il est composé de capacités BMC, de résistances à film métallique et d’un circuit imprimé double couche, en cuivre de 70 µ plaqué or.

Basses : La Pure Vox descend bas, l’effet bipolaire renforce l’image stéréophonique sur ce point et apporte une excellente assise et définition une fois l’enceinte en place. Dans notre grand auditorium, nous n’avons pas pu réellement optimiser sa place, mais l’écoute était déjà efficace, offrant par exemple un piano au corps réaliste.

Médium : D’une surprenante finesse, la Pure Vox fait ici preuve à la fois d’une retenue et d’une clarté peu commune. Le médium offre une très belle liaison vers les extrêmes, toujours avec une absence marquée de coloration. Nous remarquons, en particulier, l’absence de charge insistante sur le bas médium.

Aigu : Le tweeter AMT file avec une finesse et une définition que nous n’arrivons pas à prendre à défaut. Arrivé tout en haut, on remarque tout au plus une légère aseptisation des timbres, quoique sans rien de rédhibitoire.

Dynamique : Sur ce type d’enceinte close, la dynamique est souvent un peu plus éteinte. La conception BMC n’échappe pas à la règle. Pour autant, le montage bipolaire compense agréablement la modération de la réactivité.

Attaque de note : La Pure Vox offre une vision du phrasé musical, au travers de son 75 mm, d’une bonne fidélité. Nous retrouvons au travers de nos plages de test une palette riche en harmoniques sur les attaques aux consonances du réel.

Scène sonore : Le système de baffle plan combiné à l’écoute bipolaire offre une scène sonore large et profonde. Nous observons d’ailleurs que, même lorsque les enceintes ne sont pas idéalement en place, l’écoute reste équilibrée.

Transparence : Juger de la transparence est affaire complexe. Avec la Pure Vox, nous retrouvons une vision de l’émotion musicale tout à fait convaincante. Sans excès, le filtrage dispense une image dépourvue de tout excès de coloration, avec peut-être une très légère aseptisation en haut du spectre.

Qualité/prix : La construction est exceptionnelle. Plus qu’une enceinte, on est ici en face d’une construction artistique. Il est donc toujours difficile à ce niveau de finition de parler de rapport qualité/prix dans l’absolu.  

Verdict BMC ne cesse jamais de nous surprendre par des électroniques performantes et musicales. Dans le domaine des enceintes, cette Pure Vox dispose d’indéniables atouts et gagne à notre sens ses galons pour siéger dans la gamme Pure sans aucun complexe !  

Fiche technique

Origine : Allemagne

Prix public : 4990 euros la paire

Dimensions : 1000 x 200 x 330 mm

Poids : 27,2 kg

Réponse en fréquence : non communiquée

Sensibilité : 89 dB/1 W/1 m

Puissance maximale : 120 W RMS

Impédance nominale : 4 ohms