100 BANCS D'ESSAIS

 

ACCESSOIRES

STEIN MUSIC SPEAKER MATCH PLUS

WIREWORLD PLATINIUM ELECTRA POWER

FURUTECH TP80E

ABSOLUE CREATIONS UT-TIM SECTEUR

BASSOCONTINUO ACCORDEON

NITTY GRITTY MINI PRO 2

VIBEX THREE11RH

SUPRA USB 2.0

AKG K551

FOSTEX TH900

SENNHEISER MOMENTUM

SHURE SRH1840

ULTRASONE SIGNATURE PRO

WIREWORLD STRATUS 7

HIFI CABLES IHI & MUSIC TRANS

ABSOLUE CREATIONS TIM REFERENCE

ANALYSIS PLUS SOLO CRYSTAL COPPERXLR & BLACK MESH OVAL 9 HP

ATOHM ZEF MAX

ECLIPSE TD-M1

HIEGEL SUPER

 

ELECTRONIQUE

AUDIA FliGHT FL THREE MK2

ETALON INTEGRAL

AUDIO ANALOGUE FORTISSIMO

BC ACOUSTIQUE EX888

MASTERSOUND PHL5V.2 & 845

NAGRA MELODY

GRYPHON PANDORA

AYON SPIRIT III

AIR TIGHT ATC-3 & ATM-4

TRINNOV AMETHYST

ACCUPHASE E-260

HEGEL H300

ONIX XIA 160E

GATO AUDIO AMP-150

DEVIALET 170

MING-DA MD-212WE

HEGEL H4SE

MASTERSOUND EVOLUTION 845

ADVANCE ACOUSTIC X-PREAMP & X-A160

PIER AUDIO MS-84SE

NAIM SUPERNAIT 2

YAMAHA A-S3000

HEGEL H80

STEIN MUSIC STATELINE AMP 2

PLAYBACK DESIGNS IPS-3

ACCUPHASE E-600

ADVANCE ACOUSTIC X-190

ADVANCE ACOUSTIC X-PREAMP & X-A220

AMI MUSIK DDH-1

AYON POLARIS III & ORTHOS XS

AYRE AX-5

BC ACOUSTIQUE EX-332D

CAYIN M-845 I

DEVIALET SPEAKER ACTIVE MATCHING

 

ENCEINTES

ADVANCE ACOUSTIC KUBIK K11S

ATC SCM 50ASLT

BC ACOUSTIQUE ACT A3.5

BOWERS & WILKINS CM10

DALI EPICON 6

DAVIS ACOUSTIC OLYMPIA 3

DAVIS ACOUSTICS MAYA

ELECTROCOMPANIET THE NORDIC TONE-MODEL 1

FOCAL CHORUS 836 V

FOSTEX GX250MG

KEF X300A

LIVING VOICE IBX-R2

LIVING VOICE IBX-RW

P-E LEON ALYCASTRE

PARADIGM TRIBUTE 30TH ANNIVERSARY

PMC FACT 12

PMC PB1i

TAD CR1

THIEL CS 2.7

THIEL CS1.7

TUNE AUDIO PRIME

WILSON BENESCH SERIE 2 SQUARE 2

ACOUSTIC ENERGY REFERENCE 2

ADVANCE ACOUSTIC K5S

ADVANCE PARIS XL-1000

ALBEDO APTICA

ATC SCM40

AVANTGARDE ZERO 1 PRO

B&W 684 S2

B&W 800D

BMC PURE VOX

DAVIS ACOUSTICS CEZANNE HD

 

SOURCES

ONIX DAC 25A

AYON S-3

EAT FORTE

BMC BDCD1.1 & DAC1PREHR

THORENS TD2035

HEGEL HD25

M2TECH VAUGHAN

ATOLL ST200

ACCUPHASE DP-550

BEL CANTO REF LINK

BRICASTI M1

3D LAB DRIVE

FOSTEX HP-A8

AYON S-5

CHORD QUTE EX

NAGRA HD DAC

ACCUPHASE DP720

ACOUSTIC SOLID WOOD MPX

ADL X1

ADVANCE ACOUSTIC X-UNI

AMI MUSIK DS5

ATOLL SDA200

Bannie_re_provisoire

ENCEINTE

AVANTGARDE ZERO 1 PRO

71

72

 

Avantgarde réalise un coup double en créant une enceinte d’entrée de gamme, tout en y intégrant un concept très innovant sur de nombreux aspects issus d’une maîtrise totale des technologies du moment.

Les nouvelles venues du constructeur allemand s’appuient sur un design plus discret que les autres modèles de la marque, mais toujours aussi efficace, puisque les nouvelles Zero 1 présentent une sensibilité très élevée (voir la fiche technique).  

Enceintes actives

L’électronique embarquée reçoit le signal (6 sources dont 5 en numérique et une option stéréo analogique), le traite et l’amplifie afin d’alimenter les transducteurs. Un module large et plat, reconnaissable à son dissipateur à ailettes, monté contre la paroi externe du coffret, contient une puissante alimentation à découpage, le traitement du signal et trois amplificateurs : 400 W en classe D (un module Hypex) pour le grave jusqu’à 250 Hz ; 50 W en classe AB (quadruple push-pull par amplificateur, en classe A en dessous de 3 W) pour le registre médium jusqu’à 2 kHz, et un amplificateur identique, pour l’aigu, jusqu’à 20 kHz, conçus par Avantgarde. Les amplificateurs délivrent donc une puissance totale de 1 000 W pour un ensemble stéréo.  

Maître et esclave

Ces enceintes actives sont vendues par paires, pas seulement dans le but d’y monter des haut-parleurs triés pour obtenir une parfaite identité gauche/droite : la plupart des liaisons numériques étant multiplexées (les deux canaux, entre autres, transitent par le même câble), Avantgarde a désigné l’enceinte de gauche la « maître » : elle gère les signaux sur ses entrées audionumériques compatibles 192 kHz/24 bits. L’enceinte de droite, dite « esclave », se contente de recevoir le canal de droite que lui transmet celle de gauche, soit via une archaïque liaison filaire de type Ethernet, soit sur le mode sans fil. Dans ce dernier cas, la liaison spécifique aux Avantgarde opère dans la bande de fréquences des 2,4 GHz, commune au Wi-fi et au Bluetooth. Si cela paraît complexe, ça l’est effectivement en coulisses. Mais en pratique, il suffit de raccorder la ou les sources à l’enceinte « maître », le courant secteur sur chacune des Avantgarde, les mettre sous tension et les sortir de veille en pressant le premier bouton de la télécommande fournie. À ce moment, les deux Zero 1 se reconnaissent et se connectent automatiquement. Comme ce système à haute fréquence induit un faible temps de latence dû à l’émission et réception du signal d’une enceinte à l’autre, le constructeur a compensé cet écueil en retardant de deux millisecondes le son diffusé par l’enceinte maître, laissant ainsi à l’esclave le temps de traiter son propre canal, afin de supprimer tout décalage de phase dans le signal stéréo.  

Traitement du signal 

Les signaux numériques sont traités par un FPGA Xilinx Spartan, une sorte de processeur programmable très puissant, fonctionnant sous 66 bits. Il réalise un grand nombre de calculs appliqués au signal, chaque opération prenant un millionième de seconde, afin de réaliser un filtre actif dont les pentes atteignent bien vite 100 dB par octave : toute tonique sur un haut-parleur hors de sa bande de fréquences est éliminée de facto. Ce processeur réalise aussi quelques ajustements minimes afin d’optimiser subtilement la linéarité des transducteurs. Il veille aussi à maintenir un temps de propagation de groupe cohérent. En pratique, ce fonctionnement synchrone des transducteurs empêche toute déviation de phase de plus de 1,5°, ce qui explique, comme nous le verrons plus loin, la belle cohérence et la musicalité des Zero 1. Prochainement sortira un logiciel sur PC qui adaptera les Avantgarde au local d’écoute, en agissant à la demande sur les 100 égaliseurs de 16 000 points chacun que peut générer le FGPA. Ces enceintes se déclinent en deux modèles : les Zero 1 Pro, disposant d’un traitement de signal complet (entraînant un temps de latence total de 220 ms) et les Zero 1 « tout court », dont l’optimisation a été allégée, pour un temps de calcul ramené à 36 ms, convenant à toute installation audio vidéo. En effet, puisque la latence d’une dalle de téléviseur à écran plat se situe aux alentours de 50 ms, on évite ainsi un retard audible et visible du son sur l’image. Ce traitement allégé est à l’origine de la différence de prix entre une paire de Zero 1 et de Zero 1 Pro. On pourra effectuer soi-même une mise à jour logicielle payante du FPGA pour passer de la Zero 1 à la Zero 1 Pro, via un PC et le port USB de la Zero 1 maître.  

Quatre canaux sans fil

Le transfert sans fil du signal de l’enceinte maître à l’esclave fonctionne sur quatre canaux : grave, médium, aigu et contrôle de volume. Chaque canal numérique, véhiculé en radio sur la bande des 2,4 GHz, fonctionne en 44,1 kHz/16 bits, le FPGA garantissant, en amont, une très haute qualité de traitement. Il ne s’agit donc pas du 44,1/16 conventionnel, mais de trois canaux audionumériques en parallèle, chacun d’entre eux étant optimisé : le flot des données, avant conversion analogique, est upsamplé à 358,2 kHz sous 24 bits. En sortie des quadruples convertisseurs Burr Brown PCM4104, chaque canal grave, médium et aigu attaque, en analogique, son propre amplificateur.  

Des transducteurs de qualité

Les haut-parleurs prennent place dans le coffret en polyuréthane moulé, disponible en noir ou en blanc mat. Le moulage des deux coques comprend les pavillons en façade et des nervures, à l’intérieur, pour casser les ondes stationnaires et rigidifier l’ensemble. La structure de ce genre de polyuréthane, bien que lisse à l’extérieur, emprisonne, à l’intérieur, des bulles d’air microscopiques, créant des performances acoustiques supérieures à celles du bois. Avantgarde ne fabrique pas ses haut-parleurs, mais les fait construire, sur cahiers des charges suivis de nombreux ajustements, par des spécialistes de l’audio professionnel. Rien de choquant à cela, dès lors que la hi-fi « haut de gamme » est issue du cinéma parlant. Le boomer dispose d’une membrane en pulpe de cellulose de 30 cm de diamètre dotée d’une suspension à corrugations. Un évent bass-reflex débouche au dos de l’enceinte. Le haut-parleur de médium associe un cône de 12,5 cm de diamètre surmonté d’un dôme de 10 cm chargeant son pavillon à ondes sphériques. La membrane polyester de 2,5 cm du tweeter à compression charge aussi un pavillon. Le tout forme une enceinte à haut rendement équipée de haut-parleurs à très faible distorsion, du fait de l’excursion réduite des membranes.  

Fabrication et écoute

Construction : Le concept innovant des Zero 1 n’a d’égal que le travail de finition exemplaire du coffret composé de deux coques moulées dans du polyuréthane teinté dans la masse, blanc ou noir. Stabilisées par leur large support métallique, ces enceintes actives, peu épaisses, profitent d’un agencement des plus rationnels, tant dans la disposition des transducteurs que dans celle de l’électronique embarquée.

Composants : Comme on l’a vu dans le descriptif qui précède, chaque aspect de la conception des Zero 1 a été étudié dans les moindres détails : des haut-parleurs conçus tout spécialement pour cette enceinte, une électronique très aboutie, ses trois amplificateurs intégrés par enceintes et l’excellent traitement du signal appliqué en amont. Au-delà des composants, les Zero 1 sont issues d’un concept original.

Grave : Les nouvelles Avantgarde nécessitent une quarantaine d’heures de rodage avant de donner le meilleur d’elles-mêmes. La restitution s’améliore réellement de minute en minute, les transducteurs se libèrent et les amplificateurs atteignent leur température de croisière. Le registre grave descend très bas et présente un temps de réaction très rapide, sans pour autant perdre en consistance ou en articulation. Le bas du spectre à lui seul mériterait une récompense pour ses performances équilibrées en termes de précision et de musicalité.

Médium : À l’instar des autres enceintes Avantgarde, dont les Zero 1 constituent l’entrée de gamme, le constructeur allemand a réussi une véritable prouesse, fruit d’une totale maîtrise des pavillons en matière de diffusion sonore. La haute sensibilité de cette bande fréquentielle diffuse la musique avec une rare richesse de détails, de nuances subtiles et d’authenticité, quel que soit le volume d’écoute. En effet, les Zero 1, comme les autres modèles de la gamme du constructeur allemand, portent un coup fatal aux rumeurs récurrentes évoquant la coloration sonore issue des pavillons. Toute modification du volume d’écoute, au moyen de la télécommande, se contente de modifier la pression acoustique, en évitant l’écueil de la coloration et de la projection. En un mot : splendide.

Aigu : Le tweeter à compression remplit son rôle à la perfection. Le rodage lui est profitable, ce que l’on perçoit de manière plus évidente que subtile, tant il se libère peu à peu. Son côté analytique et sa finesse de restitution respectent les moindres nuances du message sonore, à partir de 2 kHz, soit sur plus de trois octaves, avec un scrupuleux respect du spectre harmonique. La cohésion avec les deux autres registres est optimale.

Dynamique : Cet aspect de l’écoute provient tout d’abord de la qualité des transducteurs à haut rendement intégrée à une enceinte acoustique qui atteint tout de même 104 dB pour 1 W, mesurés à 1 m de distance. Le concours des amplificateurs puissants et performants confirme cette impression, devant certitude et se traduisant par une dynamique très élevée, apte à restituer les micro-informations avec la même aisance que les passages de forte amplitude. Les Zero 1 avalent toutes les difficultés sans jamais être dépassées par les écarts de niveau soudains. On ne peut qu’apprécier la restitution vivante et naturelle des Zero 1 qui font corps avec la musique.

Attaque de note : Ces enceintes, équipées de transducteurs de très bonne facture dont les médiums et tweeters sont chargés pas des pavillons, présentent une excellente sensibilité. Les haut-parleurs à haut rendement se caractérisent par la faible excursion des membranes, conjuguant ainsi rapidité des attaques et faible distorsion. Avantgarde est même allé beaucoup plus loin que le choix des transducteurs : le traitement du signal dans le domaine numérique entraîne une excellente réponse impulsionnelle avec un temps de propagation de groupe exemplaire. Exposé autrement, la réponse en phase des Zero 1, fait de sa très faible rotation, améliore le naturel de restitution des attaques de notes.

Scène sonore : Le soin apporté à la conception de ces enceintes garantit une restitution en trois dimensions, pour toutes les raisons évoquées dans ce qui précède. Rappelons la qualité des transducteurs chargés dès 250 Hz par des pavillons, pour une diffusion en ondes sphériques. Le respect de la modulation, dès les signaux de faible amplitude, par les amplificateurs fort bien adaptés au rôle imposé et la parfaite identité gauche droite s’associent de belle manière pour recréer une scène sonore cohérente, copie conforme des audiogrammes joués, dans un respect des acoustiques de salle qui forcent l’admiration.

Transparence : Le respect des timbres renforcé par l’absence de coloration des pavillons, le respect de la scène sonore, des attaques et de la dynamique confèrent aux Avantgarde Zero 1 une grande transparence et une musicalité exceptionnelle, dans le sens où elles n’ajoutent ni ne retranchent aucun détail aux plages musicales, dans un réalisme aussi saisissant que surprenant, dans l’acception la plus engageante du terme.

Qualité/prix : Le concept innovant, en hi-fi, de ces entrées de gamme de chez Avantgarde mérite que l’on s’y intéresse. En effet, le constructeur allemand propose des enceintes actives performantes pour un prix somme toute raisonnable. L’excellente restitution des Zero 1 Pro ravit les oreilles les plus exigeantes, en l’absence de coloration, quel que soit le niveau d’écoute.  

Verdict

Ces nouvelles Avantgarde ont tout pour plaire, en raison d’une homogénéité rarement atteinte. Dotées de transducteurs de très haute qualité et d’électroniques aussi atypiques qu’innovantes, les Zero 1 Pro ne sont pas si encombrantes que l’on aurait pu le penser, en raison notamment de leur faible profondeur. Et surtout, leur exploitation est simplissime grâce à la télécommande, sans oublier l’installation rapide et efficace. Chaque élément de ces nouvelles enceintes est si bien conçu que personne n’aura de difficulté à les apprivoiser. Oubliez les 500 W efficaces d’amplification par enceinte, de même que le haut rendement(104 dB/W/m) et laissez-vous porter par la musique, à tout niveau d’écoute, sans perdre en musicalité. La réussite époustouflante, à l’écoute, des Avantgarde Zero 1 Pro valide pleinement les paris techniques audacieux à l’origine de leur création.  

Fiche technique

Origine : Allemagne

Prix : 12 990 euros la paire (Zero 1 Pro) 10 990 euros la paire (Zero 1)

Dimensions : 1 040 x 490 x 318 mm

Poids unitaire : 40 kg

Entrées numériques : 1 USB, 1 AES, 3 S/PDIF (2 coaxiales, 1 optique)

Entrées analogiques : en option (entrée stéréo symétrique sur 2 XLR)

Traitement numérique : FPGA fonctionnant en 66 bits sur 6 voix

Fréquences de transitions initiales du filtre : 250 Hz et 2 kHz

Réponse en fréquence : 30 Hz à 20 kHz

Puissance de l’amplification : 400 W (grave), 50 W (médium), 50 W (aigu)

Sensibilité : 104 dB pour 1 W à 1 m