Haute Fidélité

Amplis Intégrés

ADVANCE ACOUSTIC MAP 101




Advance Acoustic continue de développer des amplificateurs intégrés qui se veulent de prix très raisonnable et particulièrement musicaux. Le petit nouveau s’affiche encore moins cher, bien qu’encore plus performant, grâce à son double mode de fonctionnement.

 

On ne présente plus la marque française Advance Acoustic. Comme le dit un de nos amis : « Elle a tout compris. » En effet, le principe consiste à concevoir en France les circuits de chaque appareil, et la gamme complète, puis à les faire fabriquer en Chine. Ainsi, les prix de revient restent contenus dans des limites très raisonnables, ce qui en fait des modèles d’autant plus recommandables qu’ils n’ont plus guère de réels concurrents…

 

BLACK LINE ET HIGH BIAS

Le petit nouveau s’appelle MAP 101 – une référence logique chez Advance Acoustic –, mais il présente toutefois plusieurs nouveautés. La première concerne sa finition intégralement noire, d’où d’ailleurs le nom générique de la nouvelle gamme, dont il est apparemment le premier représentant : Black Line… Il revendique d’autre part un mode de fonctionnement « High Bias » – ou courant élevé (de polarisation) –, ce qui se traduit en pratique par la présence, en face arrière, d’un petit commutateur qui permet de forcer le fonctionnement de l’étage d’amplification en Classe A. Evidemment, la puissance disponible baisse alors notablement, puisqu’elle passe de 45 à 10 watts par canal, sur charge de 8 ohms. La présentation est, selon les canons de la marque, d’excellente qualité pour le prix. Le châssis est entièrement métallique, avec une face avant en aluminium particulièrement épaisse, où trône, central, le gros bouton de volume. C’est simple, logique et efficace. Il est surmonté d’un petit afficheur numérique qui indique en permanence, par un nombre à deux chiffres, le niveau sonore retenu. En position Mute, celui-ci se transforme naturellement en tirets… Des petites diodes LED bleues indiquent également l’entrée sélectionnée, ainsi que l’activation éventuelle du mode de fonctionnement Classe A. C’est parfait. Le MAP 101 est livré d’origine avec une télécommande, ce qui est également une excellente chose. Celle-ci est un modèle traditionnel en plastique, choix compréhensible compte tenu du prix de l’appareil. Elle est d’autre part universelle, ce qui fait qu’elle pourra piloter éventuellement des sources et autres maillons Advance Acoustic, dans le même système. Pourquoi pas, même si cela complique un peu son utilisation (touches plutôt petites, tout en bas de la télécommande), si l’on s’en tient à la télécommande de l’amplificateur seul.


DES POSSIBILITÉS VRAIMENT COMPLÈTES

Les entrées disponibles sont au nombre de cinq, dont une pour cellule Phono à aimant mobile. Voilà une possibilité très utile, compte tenu du regain d’intérêt pour les disques vinyle. Nul doute que ce sera là un argument de choix pour le MAP 101, surtout dans sa catégorie, où les appareils compatibles avec une platine tourne-disque sont généralement chers (ou l’option correspondante élevée). Toutes les entrées se font sur prises Cinch RCA plaquées or, et la double paire de sorties pour les enceintes acoustiques s’avère également d’excellente qualité, acceptant tous les types de terminaisons. On note enfin avec grand plaisir la présence d’une entrée/sortie des sections préamplificatrice et amplificatrice, avec cavaliers plaqués or en utilisation normale et, en face avant, la présence d’une prise casque par jack 6,35 mm. Ne manque finalement, pour les plus exigeants, qu’une boucle d’enregistrement. Mais qui utilise encore un magnétophone analogique, à bandes ou à cassette ?… (à part nous, mais nous ne sommes pas normaux).



L’intérieur révèle une conception très saine. L’alimentation se fait via un transformateur torique de bonne taille, déporté sur la gauche, l’ensemble des composants étant regroupé sur un unique circuit imprimé, permettant la liaison directe de toutes les prises d’entrée et de sortie, sans câbles complémentaires. Il y a également une plaque de blindage complémentaire au-dessus des composants traitant les signaux les plus faibles. Enfin, les quatre transistors de puissance sont fixés sur un très gros radiateur de refroidissement, fixé lui-même sur le fond du châssis, en position centrale. Des ouïes sous l’appareil assurent un bon refroidissement : nous n’avons noté aucun échauffement suspect, même après toute une journée de fonctionnement en mode Classe A, et à niveau sonore tout à fait respectable.

 

ECOUTE

Timbres : On retrouve sans problème l’étendue et l’équilibre des timbres qui ont fait le succès des versions précédentes des « petits » amplificateurs intégrés d’Advance Acoustic. Il nous semble même que, dans le grave, le délié général et le « modelé » sont encore supérieurs, atteignant la qualité d’appareils de prix bien supérieur… Dans le haut du spectre, le MAP 101 monte haut et avec beaucoup d’énergie, à tel point d’ailleurs qu’il faudra soigner le choix du câble de liaison avec les enceintes acoustiques, notamment en fonction de la qualité de l’aigu de ces dernières. L’utilisation en mode Classe A apporte une qualité encore meilleure dans le grave, et un ensemble médium-aigu plus doux, plus fruité. Si vous n’avez pas besoin de beaucoup de puissance, c’est la position à retenir en priorité.

Dynamique : Le MAP 101 est incontestablement un amplificateur très vivant, très enjoué. Tout se passe comme s’il aimait la musique, et tenait à vous le faire savoir en permanence ! Le suivi mélodique est donc d’une excellente facture. La réserve de puissance, en mode de fonctionnement normal, est plus que suffisante dans la majorité des cas. En mode Classe A, des limites apparaissent forcément, si vous tenez absolument à écouter fort, sur des enceintes au rendement faible ou moyen. On en vient presque à regretter qu’il soit impossible, depuis la télécommande par exemple, de passer d’un mode de fonctionnement à un autre, suivant le type d’écoute que l’on fait. Mais évidemment, au prix où le MAP 101 est proposé, il ne faut pas exagérer non plus…

Transparence : Aucun souci dans le domaine de la transparence, notamment sur les voix, parfaitement timbrées et dont toutes les intonations sont parfaitement respectées. Là encore, la position Classe A semble apporter un léger surcroît de fluidité et de luminosité, tout en conservant parfaitement le respect du grain de chaque instrument, par exemple. Mais, par rapport à la majorité de ses concurrents directs, la « vraie » transparence de sa reproduction sonore reste certainement l’atout majeur du MAP 101, quel que soit le mode de fonctionnement choisi.

Image sonore : L’image sonore est stable, avec une superbe précision centrale. Elle ne s’étend pas exagérément, ni en largeur ni en profondeur, mais elle reproduit parfaitement les caractéristiques majeures de chaque prise de son. Et c’est bien là l’essentiel.

 

VERDICT

Avec ce nouveau modèle MAP 101, Advance Acoustic parvient une fois encore à offrir un amplificateur intégré complet, très bien construit, et aux performances musicales étonnantes dans la catégorie. Pourtant, si l’on ose dire, le prix est encore plus attractif que ceux de certains modèles précédents de la gamme. Une bonne nouvelle – rare par les temps qui courent… Finalement, nous sommes ravis qu’un tel appareil coexiste avec les monstres essayés dans le dossier de ce mois !

 

FICHE TECHNIQUE

Origine : France

Prix : 330 euros

Dimensions (L x H x P) : 43 x 10 x 33 cm

Poids : 6,9 kg

Puissance : 2 x 45 W sur 8 ohms, 2 x 10 W en mode Classe A

4 entrées Ligne, 1 entrée Phono

Sélecteur classe AB/classe A

Réponse en fréquence : 10 Hz – 65 kHz (- 3 dB)

Rapport S/B : ≥ 90 dB

Distorsion : < 0,15 %

Sensibilité entrées Phono/Ligne : 2,5 mV/550 mV